Affiche de militants pour le droit à l'IVG
© Antoine Sillières

Lyon : une mobilisation pour le droit à l'IVG en Irlande

Alors qu’un référendum aura lieu le 25 mai prochain en Irlande sur l’adoption du droit à l’IVG, une manifestation va être organisée à Lyon ce mercredi, place de la comédie, en faveur de l’interruption volontaire de grossesse.

L'Irlande est le pays où le droit l'IGV est l'un des plus restreints d'Europe. Le 25 mai prochain, les citoyens irlandais voteront, par référendum, l'abrogation ou non du 8e amendement de sa constitution, portant sur le droit à l'avortement. À cette occasion, l'association Regards de femmes appelle à la mobilisation en faveur de l'avortement, place de la Comédie, à Lyon, ce mercredi, à 18 h. "Toutes les mobilisations peuvent faire évoluer positivement la situation sur l'avortement en Irlande", affirme Michèle Vianès, membre de l'association. Cette manifestation vise aussi à défendre le droit à l'IVG dans tous les pays du monde "Ce n'est pas juste un combat irlandais, mais un combat qui concerne les femmes du monde entier qu'il ne faut pas laisser tomber", souligne-t-elle. Concernant l'accès à l'avortement en France, l'association lutte pour une meilleure sensibilisation des jeunes à la contraception et au droit à l'IVG : "En France, nous nous battons pour une meilleure information des jeunes aux moyens de contraception et d'accès à l'avortement. C'est un sujet qui n'est pas encore assez diffusé chez les jeunes en dehors des programmes scolaires", confie Michèle Vianès.

Le 8e amendement de la constitution irlandaise de 1983 interdit toute législation sur le droit à l'avortement, au nom du "droit à la vie et à l'enfant de naître". Le 25 mai prochain, un référendum sur l'abrogation ou non de cet amendement sera effectué par les Irlandais. Cela permettrait au gouvernement de pouvoir enfin établir une loi sur l'IVG, autorisant alors l'avortement jusqu'à douze semaines de grossesse. En Irlande, de nombreuses mobilisations sont faites en faveur du droit à l'avortement. La victoire reste néanmoins incertaine pour les pro-avortements en raison du poids du mouvement catholique dans le pays. Religion qui n’avait pas empêché l’adoption du mariage homosexuel en 2015 (62 % de oui lors du référendum) dans des conditions bien plus apaisées qu’en France deux ans auparavant.

à lire également
Ce lundi, la CGT cheminots a manifesté devant les locaux du Progrès à Lyon. Ils estiment que les articles de la rédaction à leur égard desservent leur cause. “Le Progrès, menteur, collabo” a été inscrit au pied de la porte d'entrée du bâtiment.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut