Manifestation contre la loi de sécurité globale, 12 décembre 2020, Lyon.

Lyon : une manifestation contre "l'autoritarisme d'État" et le pass sanitaire

Plusieurs structures de lutte contre "l'autoritarisme d'État" appellent à une manifestation à Lyon cette après-midi. Cette mobilisation s'inscrit dans la continuité des actions menées en 2020 contre la loi "sécurité globale" et sur fond de pass sanitaire.

Ce samedi 19 février après-midi, une nouvelle manifestation va se dérouler à Lyon. Les manifestants marcheront contre "l'autoritarisme d'État". Cette mobilisation partira de la place Guichard à 14h. Elle passera par la rue Servient et le pont Churchill, avant de longer le quai Jules-Courmont, le quai Jean-Moulin et de rejoindre la place des Terreaux via la rue Joseh-Serlin. La manifestation se terminera à 18h.

Un nouveau collectif

Elle est organisé par un nouveau groupe, fondé fin janvier : le collectif unitaire anti-autoritaire. Il a été créé par plusieurs organismes : Assemblée en lutte contre le passe sanitaire et vaccinal Lyon/Oullins, comité local du Conseil national de la nouvelle résistance Lyon, Occupons 69, Assemblée gilets jaunes Lyon & environs, Stop 5G Lyon, Écran total RA, Extinction rebellion Lyon. Certaines de ces structures ont notamment milité contre la loi "sécurité globale" à la fin de l'année 2020 et début 2021. Le slogan de cette mobilisation : "Une société autoritaire ça ne PASSE pas". 

"Sortir de l'État d'urgence permanent"

Le but des manifestants ce samedi à Lyon est de "résister et lutter contre les mesures de contrôles et anti-sociales découlant de l'obligation vaccinale à travers le passe sanitaire et le passe vaccinal ; défendre les services publics et la protection sociale pour toutes et tous ; sortir de l‘état d’urgence permanent et renouer avec le débat démocratique ; échanger sur la nécessité d’un autre choix de société, solidaire et protecteur, pour le vivant et la planète"

Le QR code, lié au pass sanitaire et vaccinal, fait notamment partie des mesures dénoncées par le collectif unitaire anti-autoritaire. " Cela s’inscrit dans une logique de technopolice destinée à surveiller et contrôler l’ensemble de la population. Il permet l’accès aux données médicales des personnes, il trace leurs déplacements. Il remet en cause le libre accès aux lieux publics, culturels et le code du travail en pratiquant un chantage à l’emploi contre soumission à bonne conduite". Le tout sur fond de défense des systèmes démocratiques. 

Contre la récupération politique

Ce nouveau collectif appelle "à construire un cadre unitaire large à la hauteur des enjeux, à rendre visible un front solidaire et offensif dans la rue".  Il entend également "faire barrage à l’idéologie de l’extrême droite dans un contexte de récupération".

Le collectif unitaire anti-autoritaire estime ainsi qu'"en englobant tous ses adversaires dans la sphère ''anti-vax conspirationniste d'extrême-droite'' le président est parvenu à faire déserter la rue aux collectifs, associations et autres corps constitués qui luttent habituellement contre lui, craignant d'être associés à des mouvements fascisants". Une deuxième manifestation sera organisée le samedi 26 février prochain. 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut