Lyon : un centre unique en France sur la prise en charge du diabète

Les HCL ont ouvert un centre dédié à la prise en charge des patients diabétiques de type 1. Une première en France.

Les HCL viennent d'ouvrir un centre du diabète DIAB-eCARE 15 juin dernier, au sein de la maison de santé Medicina Rockefeller. Cette structure est le premier centre hospitalo-universitaire de pratiques intégrées, comprenant des activités de consultation, de télémédecine, d’éducation thérapeutique et de recherche clinique, à être situé hors les murs de l'hôpital et dédié à une seule maladie chronique. Par ailleurs, il s'agit du seul centre en France à pouvoir installer des pompes à insuline en externe alors qu'actuellement les patients qui se font poser une pompe à insuline doivent être hospitalisés entre 1 et 5 jours.

Le diabète de type 1 se déclenche le plus souvent pendant l'enfance ou au début de l'âge adulte. Les personnes qui en sont atteintes ont une déficience pancréatique et sécrètent peu ou pas d’insuline, la seule hormone capable de baisser le taux de glucose dans le sang. Sa prise en charge actuelle nécessite l’administration d’insuline, à vie. 

En France, environ 20 % des personnes diabétiques de type 1 n’ont pas vu de spécialistes durant les 5 dernières années. “Notre objectif est d’identifier ces patients perdus de vue et de les ramener vers la prise en charge et le suivi de leur maladie. Pour cela, il nous faut d’abord comprendre pourquoi ils ont décroché et établir une relation de confiance avec eux”, détaille Pr Charles Thivolet, chef de service du centre du diabète DIAB-eCARE et à l’origine du projet. 

Dans un même lieu seront par ailleurs réunies des équipes pédiatriques et adultes pour suivre le patient, tout au long de sa vie. “Ce n’est pas évident d’être suivi toute son enfance dans un même hôpital, avec les mêmes équipes, et du jour au lendemain, parce qu’on est devenu adulte, de devoir tout changer. Il nous tenait à cœur de faciliter cette étape de vie”, souligne le Pr Marc Nicolino, pédiatre et chef du service d'endocrinologie et de diabétologie pédiatriques et maladies héréditaires du métabolisme à l'Hôpital Femme Mère Enfant-HCL. L'objectif est d’éviter la rupture de soins de certains patients qui arrêtent de se faire suivre au moment de la transition. 

1 commentaire
  1. Galapiat - mar 7 Juil 20 à 23 h 34

    74 ans, diabétique depuis 1996, découvert suite hémochromatose, traité à l'insuline rapide 4 injections et lente 1 injection quotidiennes auxquels s'ajoutent des comprimés, je vais me rapprocher de ce centre.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut