Lyon-Turin : nouvelle chute de la fréquentation des camions

Depuis le début de l’année, le trafic des poids lourds sous les deux tunnels transalpins a reculé de 6,23 %. Les opposants à la ligne Lyon-Turin y voient une raison suffisante pour redemander l’arrêt du projet.

Toujours moins de trafic de camions dans les Alpes du Nord. C’est le point sur lequel s’appuient les opposants à la liaison grande vitesse Lyon-Turin pour démonter le projet. Selon eux, le trafic des poids lourds serait en baisse constante depuis le 1er janvier, tant au niveau du tunnel du Fréjus que de celui du Mont-Blanc. 34 135 véhicules lourds de moins auraient transité via les deux édifices par rapport à la même période l'an dernier. Soit une baisse de 6,23 % selon les opposants, qui rappellent qu’en 2012 les deux portes souterraines vers l’Italie avaient déjà enregistré 81 771 passages de moins.

Une raison suffisante, selon le collectif, pour stopper le projet et envisager d'autres mesures, notamment l'utilisation de la ligne existante, idée notamment défendue par la Frapna.

Car, si la saturation de cette ligne ferroviaire existante, déclarée comme "préalable indispensable" à la construction du Lyon-Turin, était prévue pour 2012, elle n’est finalement utilisée qu’à 17 % selon le collectif d’opposants. Trop peu, d'autant que l'axe a récemment bénéficié d'une modernisation. Les opposants au Lyon-Turin dénoncent l’absence d’une politique en faveur du report du trafic routier sur le ferroutage via cette ligne existante, qui devrait tout de même être couverte pour limiter les nuisances aux riverains.

Une alternative toujours moins coûteuse que la construction de la liaison imaginée il y a plusieurs dizaines d'années et dont la Cour des comptes estime qu'elle pourrait coûter 26 milliards d'euros au total. Alors que les travaux n’ont pas encore débuté, les coûts dérapent déjà. Les études, estimées à 371 millions d’euros, seront finalement facturées autour de 901 millions, selon la Cour des comptes.

1 commentaire
  1. mcstn - 12 juin 2013

    un court métrage qui en dit longhttp://lyonturin.eu/index.phpà voir absolument

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut