Photo de l’association Résistance à l’Agression Publicitaire

Lyon : trois militants antipubs placés en garde à vue hier soir

Les trois hommes ont été interpellés samedi soir alors qu’ils menaient une action contre la publicité et contre le procès de l’un des leurs qui doit se tenir ce lundi 7 octobre

Trois activistes de l’association Résistance à l’Agression Publicitaire (RAP) ont été interpellés samedi, sur les quais de Saône, aux alentours de 23h35. Un communiqué de presse de l’association RAP, du mouvement Alternatiba/ANV Rhône et du Collectif des Déboulonneurs demande la libération des trois militants. Toujours selon le communiqué les trois militants ont été interpellés à la suite d’une action menée hier soir sur la Presqu’île.

"Ni pub ni procès" comme slogan

L’action en question consistait, d’une part à recenser les publicités de la Presqu’île et d’autre part à recouvrir les panneaux publicitaires. "Une action antipub non violente et non dégradante" précise le communiqué de l’association. Les affiches utilisées pour recouvrir les panneaux étaient marquées du message "Ni pub ni procès".

Alex M. risque 2 ans de prison et 30.000 euros d'amende

En effet ce lundi doit se tenir le procès d’Alex M. un militant antipub de 26 ans interpellé le 24 mars dernier, la veille de la Journée mondiale contre la publicité. Lui et une quarantaine d’autres avaient collé 200 affiches dans le Grand Lyon pour contester l’arrivée de panneaux publicitaire numérique. Alex M. risque jusqu’à deux ans de prison et 30.000 euros d’amende.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut