Lyon toujours en vigilance pollution

Le niveau d'alerte est maintenu en région lyonnaise. Et ça pourrait durer.

L'amélioration est si légère que la situation est plutôt au statu quo. Mauvaise hier selon Atmo/Air Rhône-Alpes, la qualité de l'air demeure médiocre ce dimanche 18 décembre. Et la tendance pour demain est à la dégradation.

En cause, des conditions météorologiques stables qui favorisent la présence persistante de nuages bas. Qui retiennent les particules émises par l'activité humaine (chauffage, trafic automobile, industrie).

Le dispositif préfectoral est activé pour le troisième jour consécutif. Dès lors, les vitesses sont réduites sur les grands axes, il est interdit de pratiquer l'écobuage ou de brûler des déchets verts, etc.

à lire également
Ils sont les gardiens de la qualité de l'air. Tous les jours, les équipes Atmo-Auvergne-Rhône-Alpes mesurent les niveaux de pollution et livrent un précieux travail. À quelques semaines des élections, le réseau de surveillance veut aider les candidats et futurs élus en proposant des pistes de travail. Présidente d'Atmo-Auvergne-Rhône-Alpes, Marie Blanche Personnaz répond aux questions de Lyon Capitale, dans un contexte où certains candidats promettent de construire une nouvelle autoroute qui serait "écologique" ou expliquent qu'ils vont "sortir la pollution de la ville".
Faire défiler vers le haut