Vue sur l’Hôtel de Ville de Lyon depuis Fourvière. @WilliamPham

Lyon : six idées pour vous rendre à Quais du Polar ce dimanche

La dernière journée de la 17e édition du festival Quais du Polar se déroule ce dimanche 4 juillet. Pour en profiter pleinement nous vous proposons une sélection de six activités autour de la littérature, du cinéma, de la danse, de la musique ou encore du jeu, à faire d’ici ce soir. 

Organisé cette année durant le premier week-end de juillet, le festival international Quais du Polar propose jusqu’à ce dimanche soir de nombreuses activités aux Lyonnais et aux Lyonnaises. Rencontres avec les auteurs, balades littéraires, projections, enquêtes, concerts, expositions, aucun art n’a été oublié pour mettre à l’honneur le polar. Avant la clôture de cette 17e édition, ce soir, nous vous proposons six activités à faire pour profiter pleinement de cette dernière journée. 

Les auteurs lèvent le voile sur leur relation avec leurs personnages 

Ce dimanche après-midi, à 14h30, trois auteurs de polar animeront une conférence/rencontre à l’Hôtel de Ville de Lyon. Heine Bakkeid (Norvège), Marc Fernandez (France), Serge Quadruppani (France) reviendront sur la relation qu’ils entretiennent avec leurs personnages principaux. Entre mise en scène de soi, création d’un double, autofiction, leurs confessions pourraient vous surprendre. 

De 14h30 à 15h30 à l’Hôtel de Ville, salon des Anciennes Archives. Inscription gratuite obligatoire.

Un Cluedo géant animé par des danseurs

La Maison de la Danse et Acordanse organisent un Cluedo géant dans le quartier Mermoz (Lyon 8e). Une trentaine de jeunes danseurs, qui jouent le rôle des personnages du jeu, mettent en scène différentes reconstitutions dans la cour, le jardin, le parc, etc. de la MJC Laënnec Mermoz. Armé de votre carnet et de votre crayon vous devrez mener l’enquête en vous déplaçant d’une reconstitution à l’autre. Attention, le coupable est le danseur qui réalise exactement la même chorégraphie dans toutes les scènes, alors ouvrez l’oeil. 

De 16 à 17 heures, à la MJC Laënnec Mermoz (Lyon 8e). Réservation au 04 37 90 55 90.

Menez l’enquête du Rhône aux pentes de la Croix-Rousse

Il est encore temps de vous glisser dans la peau d’un détective, et de partir à la recherche des indices qui vous aideront à résoudre les mystères de la Grande enquête de cette 17e édition de Quais du Polar. Pour découvrir le secret d’Adélaïde Perdrix, une centenaire miraculeusement sauvée de la noyade, vous devrez sillonner la Presque’île, les berges du Rhône ou encore les pentes de la Croix-Rousse. 

Lorsque vous aurez résolu toutes les énigmes qui vous sont proposées, n’oubliez pas de déposer votre bulletin de réponse dans l’urne installée au sein de l’espace Summer in République, Place de la République.

La participation se fait sur inscription ici, et le départ est donné de la Galerie des Terreaux ou du parc de la Tête d’Or. Vous avez jusqu’à 19 heures ce soir pour déposer vos réponses. Toutefois, l’enquête se poursuit également après le festival, du 5 au 18 juillet.

Quand la musique rencontre le roman noir

À 14 heures, le Péristyle de l’Opéra accueille une rencontre entre Gilda Piersanti, lauréate du Pris Quais du Polar - 20 Minutes en 2018, et le pianiste Rémi Atasay. L’autrice, qui présentera son dernier roman Les Somnambules, en profitera pour parler de sa relation à la musique et de son influence dans ses ouvrages. La rencontre sera suivie d’un concert où Rémi Atasay proposera notamment des interprétations de Chopin et Schubert. 

De 14 à 15 heures à l’Opéra de Lyon (2e arrondissement). 

Plongez dans le mystère d'un crash aérien

Dans son dernier film, le réalisateur Yann Gozlan s’intéresse aux mystères des boîtes noires et plus précisément au crash d’un vol Dubaï-Pairs. Il sera présent au Pathé Bellecour, ce dimanche après-midi à 14h30, pour présenter en avant-première Boîte noire, où Pierre Niney, aux côtés d’André Dussolier ou encore de Lou de Laâge, enquête sur cette catastrophe aérienne.

De 14h30 à 17 heures au Pathé Bellecour. Séance à 4 euros. Réservation obligatoire ici. 

Les épidémies à l’heure d’un monde connecté, un cocktail sans égal

Monde connecté et épidémies ne font pas bon ménage, le Covid-19 en est sans aucun doute le plus grand exemple. Au travers d’Outbreak, les épidémies dans un monde connecté, le Musée de Sciences biologiques Dr Mérieux, à Marcy-’Étoile, donne l’occasion aux visiteurs de découvrir comment naissent et se propagent les épidémies. 

De 15 à 17 heures, au Musée de Sciences biologiques Dr Mérieux, 309 avenue Jean Colomb à Marcy-l’Étoile.

Lire aussi : Festival Quais du polar : ces auteurs qui ont Lyon dans le sang

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut