Des voitures de nuit à Lyon
© Tim Douet

Lyon : quelle est l’origine des bouchons qui paralysent le centre ?

Depuis quelques jours d’importants bouchons ont fait leur retour dans Lyon. Si certains y ont vu la conséquence des nouvelles pistes cyclables, les raisons sont autres.

Des temps de parcours parfois triplés dans le centre de Lyon, de longues files qui remontent jusqu’à la M6 : depuis quatre jours les bouchons sont de retour dans Lyon et ceux qui font le choix de faire leur trajet en voiture perdent un peu plus de temps.

Le suspect idéal est rapidement apparu avec la suppression de certaines voies pour permettre la création de pistes cyclables : mais les zones où la congestion est la plus forte ne correspondent pas (M6, M7, Vieux Lyon, Gerland...).

L'un des rares endroits qui pourrait aller dans ce sens est le secteur Cour Gambetta / Pont de la Guillotière / Rue de la Barre où le temps de parcours passe de 3 minutes 30 à 6 minutes 40. Néanmoins,  c'est aussi le secteur où les pistes cyclables temporaires sont le moins respectées par les automobilistes, au point que plusieurs cyclistes n'osent rouler dessus. En effet, certains conducteurs de voitures ou de deux roues tentent de remonter les files via ces aménagements, ce qui engendre des répercussions sur la congestion de l'axe . Pour tenter de trouver une solution, la métropole étudie la possibilité de "redistribution de toutes les files pour restituer 2 voies Ouest-Est".

Des bouchons à la raison bien plus simple

Dès lors, les raisons restent bien plus basiques : la trémie 6 de Perrache est une nouvelle fois fermée pour une durée indéterminée. Depuis Paris, les sorties Lyon Centre et Part-Dieu sont fermées.

Le trafic automobile est à nouveau proche des 100 % sur l’agglomération de Lyon (tandis que celui des TCL est autour de 50 % et les vélos 140 %). Conséquences logiques de ces fermetures sans déviation claire : la congestion se répercute sur d’autres artères.

9 commentaires
  1. Els Uego - 8 juin 2020

    Ça suffit les gens qui viennent faire leurs courses en voiture en centre-ville ! Il faut mettre en place un droit d'entrée pour les non-professionnels non-résidents.

    1. Therpa - 9 juin 2020

      C’est pareil pour vous dés que vous sortez de la ville pour aller vous poser en station de ski ou en bord de mer ou océan ou à la campagne vous devrez payer une taxe d’entrée pour éviter de venir polluer nos belles régions de verdures !!!

  2. Bonsens - 8 juin 2020

    Article au sommet de la désinformation douce ou fake new officiel. 1/ les trémies de Perrache ne sont pas entretenues 2/ elles s'effondrent et on ferme : "pour tuer son chien, on l'accuse de la rage" disait ma grand-mère... J'aurai aimé voir votre journal enquêter sur la programmation des entretiens des trémies de Perrache : cela aurait pu instruire les citoyens sur le fonctionnement actuel du Grand vérifier Lyon. 3/ vous affirmez sans prouver la mauvaise utilisation de la piste cyclable du pont de la Guill.. 4/ hier ce n'est pas une mais deux trémies qui étaient fermées : votre formulation est ambiguë et donc trompeuse. En conclusion, Lyon Capitale vote écologique mais ne le dit pas. C'est bien un exemple du "Partie des Médias" (que dénonce M. Gauchet peu susceptible d'être pris pour un populiste). Aller encore un effort, et un jour, vous serez journaliste...

  3. Bonsens - 8 juin 2020

    Génial, il semble sain de rétablir l'apartheid : au vrai Lyonnais, Lyon... Au autre, un péage : vive la République du Grand Lyon, à bas les autres... Mais pas d'inquiétude, je mènerai une politique inclusive pour les lyonnais. e. s !

  4. arkane - 8 juin 2020

    La bonne blague de l’article Lyon Capitale pour nous expliquer que les bouchons qui sont apparus dans le 6eme serait dû à un tunnel fermé à Perrache.
    Ben non, c’est du à ces pistes cyclables inutilisées et cela donne une bonne idée de l’enfer à venir pour se déplacer à Lyon avec les écolos au pouvoir. Bon vote!

    1. Pio - 9 juin 2020

      Bravo... Voilà la bonne explication... La mairie actuelle veut s'attirer les bonnes grâces des électeurs a conscience verte et multiplie a profusion des pistes cyclables même si c'est au dépens des automobilistes, c'est pauvres vaches a lait qui doivent cracher constamment au bassinet ... Pour 100 voitures il y a 10 vélos, mais il faut faire plaisir a ces vélocipédistes... C'est l'avenir, ce sont les jeunes, et tant pis pour les autres, ceux qui viennent de loin, ou ceux qui sont trop vieux...
      Merci Lyon capital... Lyon doit rester jeune et pour les jeunes... Et ne nous sortez pas d'enquêtes aussi débiles pour expliquer la mauvaise circulation a Lyon...

  5. Josette Dorel - 8 juin 2020

    lyon etait encore une ville ou on circulait...mais ça s'etait avant.... les pistes çyclables innapropriées,les places de stationnements supprimés ;ce qui tue egalement le commerce de proximité!!! n'oubliez pas quand meme que la voiture rapporte a l'etat et quand on travaille a 20kms.... ou qu'on a 70 ans.... on ne oublie le velo!

    1. DocLaurence - 10 juin 2020

      Bonjour Josette, si vous avez 70 ans le vélo vous fera le plus grand bien, et encore plus si vous respirez moins de gaz d'échappement. En tant que médecin je voterai donc ecolo.

  6. E Berge - 9 juin 2020

    Le design routier de beaucoup de quartiers fait qu'il n'y a pas 50 chemins pour aller d'un point A à un point B (parfois cela relève de l'impossible comme aller des états-unis à lumières sans faire 50.000 détours débiles) donc évidemment ça congestionne. Et en même temps vu que la politique est d'avoir moins de voiture en ville, il faut bien mettre des batons dans les roues des bagnoles. Tant pis pour les vieux ou ceux qui ne veulent pas faire leurs courses par internet...

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut