Entrepôt de réparation des métros lyonnais © Tim Douet
© Tim Douet

Lyon : quand TCL est mis en avant comme bon exemple de retraite

À quelques jours d'un grand mouvement social contre la réforme des retraites, le gouvernement cherche des exemples de régimes spéciaux et compare la situation à la RATP et chez TCL.

Un grand mouvement national et international de grève contre la réforme des retraites est prévu le 5 décembre. Reconductible, il devrait toucher la SNCF, la RATP, Air France ou bien encore l'ensemble des services publics. Les prévisions de trafic seront connues le 3 décembre. Alors que les syndicats mettent en avant la volonté de se battre contre "un système de retraite par points", le gouvernement met dans la balance la question des régimes spéciaux, exemples à l'appui.

Dans une infographie postée sur Twitter, le Haut-Commissaire aux retraites compare la situation d'un conducteur de métro à la RATP qui pourrait partir à 52 ans, avec celle d'un conducteur TCL qui partirait à 62 ans. Néanmoins, un point important n'est pas précisé, puisque TCL est géré par l'établissement privé Keolis en délégation de service public, tandis que la RATP est une régie publique. Ainsi, à Lyon, c'est le régime général des retraites qui s'applique.

Quant à la question d'une éventuelle grève suivie par les agents TCL le 5 décembre contre la réforme dans son ensemble, les éventuelles perturbations ne seront connues que le mercredi 4 décembre.

 

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut