Lyon partage le deuil après l'attentat de Nice

L'attaque d'hier soir à Nice a causé la mort de 84 personnes. Les drapeaux de l'Hôtel de Ville et des mairies arrondissements de Lyon sont en berne.

Dans la nuit, Gérard Collomb s'exprimait sur son compte Twitter à propos des attentats de Nice en ce 14 juillet. Le maire apporte son soutien total au président LR de la région Provence-Alpes Côte d'Azur, Christian Estrosi, "dans ces circonstances tragiques". Pour exprimer la douleur et la solidarité après les attentats perpétré en marge des festivités du 14 juillet, les drapeaux sont en berne depuis ce matin. À Meyzieu, une minute de silence sera observée à midi dans l'Hôtel de ville. Le vice-président de la Métropole de Lyon et maire de Givors, Martial Passi, appelle lui à un rassemblement à 18 heures au kiosque de la place Jean Jaurès à Givors, "en hommage aux victimes de l'attentat de Nice et contre la barbarie".

à lire également
Empreintes papillaires, profil ADN, vidéo-surveillance, bornage téléphonique... les fonctionnaires du renseignement et d'enquête placé sous le commandement de la SDAT et de la section anti-terrorisme du parquet de Paris, mettent tous les moyens techniques en oeuvre pour retrouver le principal suspect après l'explosion d'un colis piégé, ce vendredi, à Lyon. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut