Lyon Part-Dieu : TCL comble son déficit de signalétique en l'enrobant trop

"Le Sytral expérimente le nudge à la station Gare Part-Dieu". Sous un enrobage marketing à la limite de l’écœurement, TCL va enfin combler son déficit de signalétique dans cette station de métro où les voyageurs se perdent parfois.

Pour les Lyonnais qui ont l'habitude de passer par la station Gare Part-Dieu, la question d'aller à droite ou à gauche pour rejoindre la gare ou le centre commercial ne se pose pas. Pour les visiteurs, c'est une autre histoire et la signalétique peu lisible jusqu'à présent n'arrangeait clairement pas les choses. Cette station reste la plus fréquentée avec 36 000 voyages par jour et plusieurs correspondances entre les bus, tramway ou la gare SNCF.

À partir du 11 juillet, une nouvelle signalétique plus claire et plus colorée sera enfin mise en place pour : "orienter les voyageurs plus efficacement vers la gare ou le centre commercial. L’objectif est de réduire les hésitations et les conflits d’usage dus à l’empressement", selon le Sytral. Montant de l'opération : 15 000 euros. En fonction des retours et de changement de comportement observés lors de cette expérimentation, ce type de signalétique pourrait être étendu à d'autres stations comme Saxe Gambetta ou Charpennes.

Histoire de combler ce déficit en l'accompagnant d'un bel enrobage marketing, le Sytral a choisi de mettre en avant la méthode du "nudge". Ce mot regroupe toutes ces techniques visant à faire changer les comportements, sans les contraindre, à travers des logos, signalétiques... Ces "manipulations douces" frôlent parfois l'infantilisation des citoyens, à l'image des escaliers de la station Part-Dieu qui seront désormais parsemés de message d'encouragement. Ils seront ainsi placés là pour pousser les voyageurs à moins prendre l'escalator, avant de découvrir un trompe-l’œil de la tour de la Part-Dieu "amplifiant la satisfaction d’avoir atteint le sommet", selon le Sytral. Dans le "nudge", on atteint parfois aussi le fond.

à lire également
Il est désormais possible d'acheter son ticket de métro grâce à son smartphone Android et de valider aux bornes avec son téléphone. Il y a cependant quelques limites pour ce lancement, comme l'absence des iPhone ou certains tarifs. 
3 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 10 juillet 2019

    On atteint des sommets effectivement... mais en trompe l'oeil ! 😀

  2. vieux caladois - 10 juillet 2019

    ils auraient pu se faire des sous avec de la pub, par exemple 1 marche sur 3 Lyon Capitale, puis Lyonmag, puis le Progrès

  3. Els Uego - 10 juillet 2019

    Pollution, toujours plus de pollution...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut