Coronavirus à Lyon - police à la Guillotière
Coronavirus à Lyon – police à la Guillotière

Lyon : nuisances à la Guillotière et à nouveau l'enfer en Presqu'île ?

Si contrairement aux habitants de Vaulx-en-Velin, de Bron, Rillieux ou de la Guillotière, ceux de la Presqu’île de Lyon ont pu profiter d'un grand calme durant le confinement, les nuisances sont de retour rue Édouard Herriot.

Durant le confinement, contrairement à d'autres quartiers, la Presqu’île de Lyon a pu profiter d'une importante baisse du niveau sonore (lire ici) et d'une certaine tranquillité.

Néanmoins, depuis le déconfinement, le bruit et les nuisances sont de retour, notamment sur le secteur de la rue Édouard Herriot qui était devenue un symbole depuis plus d'un an. Ce week-end, plusieurs coups de klaxon et le bruit ont rythmé la vie des habitants, notamment dimanche soir.

Jean-Yves Sécheresse, adjoint à la ville de Lyon en charge de la sécurité, précise : "Nous avons prolongé l'arrêté sur le secteur. Les nuisances sont arrivées dimanche soir en fin de journée dans un contexte précis. Nous avons moins d'inquiétude pour dimanche prochain".

Dès lors, le week-end qui arrive devrait rapidement permettre de savoir si les dernières nuisances étaient effectivement exceptionnelles ou si à l'approche de l'été, elles vont revenir structurelles comme en 2019. Sur la page Facebook du collectif La Presqu'île en colère, des nuisances ont été également signalées lundi soir.

Quant aux éventuelles solutions radicales, comme la piétonnisation de la rue, ou des bornes rétractables pour empêcher l'accès à des heures précises, elles ne devraient pas manquer de relancer quelques débats lors des municipales. Les questions de tranquillité relèvent quoiqu'il arrive des compétences de la ville. 

La question de la Guillotière

Interrogé sur la situation à la Guillotière où les nuisances ont continué durant le confinement, puis le déconfinement, Jean-Yves Sécheresse se dit : "plus inquiet", "il y a un problème de maintien de l'ordre sur ce secteur. Il faudrait mettre une unité de CRS en permanence, il y a bien eu des opérations de police régulièrement, mais certains individus sont de retour cinq heures après, il faut du statique pour protéger ce territoire. La ville n'a pas les moyens". Au-delà des questions de tranquillité, se posent aussi celles de sécurité, cette semaine encore, des bagarres impliquant plusieurs individus ont éclaté dans le quartier.

Contactée par Lyon Capitale, la préfecture du Rhône indique avoir "en lien avec la mairie de Lyon, renforcé significativement la présence de la police nationale et municipale sur le secteur". "Des CRS sont régulièrement présents sur ce territoire, mais il ne s'agit pas de fixer les CRS sur un point, ils ont vocation à être mobile sur toute la métropole de Lyon. La principale solution n'est pas celle de la présence des forces de l'ordre, mais relève principalement d'une forte problématique d'urbanisme", poursuit la préfecture.

En effet, la géographie des lieux au coeur d'un noeud urbain et les commerces présents engendrent d’importantes stagnations de personnes sur le secteur. Là aussi, ces questions ne devraient pas manquer de s'inviter dans la campagne qui arrive.

à lire également
Le nouveau maire de Lyon promet une alternance sur le fond comme sur la forme. Grégory Doucet prône davantage de transversalité pour une démocratie plus participative. Il s’adresse aussi aux acteurs, souvent économiques, qui durant la fin de la campagne municipale ont exprimé leur crainte d’une vague verte.
23 commentaires
  1. Zone de non droit ! - 26 mai 2020

    “Forte problématique d’urbanisme “ ??!!!!!!
    Mais de qui se moque-ton ? Ou c’est un stand up qui doit faire rire?
    Depuis quand la Guillotière existe ? Des centaines d’années! Et ces problèmes de violences, d’incivilités, de trafics, etc. sont apparus quand ? Il y a quelques années seulement. C’est l’abandon de notre république à ces voyous et délinquants qui a permis cette descente aux enfers. Maintenant on fait comment selon le préfet ? On rase tout comme à la Duchère à Gerland ? On voit le résultat...
    Le préfet fuit ses responsabilités et lance une bombe chez les autres (les élus) qui eux se disent impuissants et sans moyens... un peu de courage et AGISSEZ ENFIN !!!

    1. OD - 27 mai 2020

      Il ne s agit pas de juger l être humain il s agit de dénoncer l acte.
      En clair c est le comportement du delinquant qui doit être pointé du doigt.
      Le délinquant est souffrant, une personne qui ne s accepte pas et qui se nourrit de la haine pour fuir une vie dans laquelle il ne s accepte pas.

  2. Marmotte - 26 mai 2020

    Ce n'est pas une "problématique d'urbanisme", termes politiquement corrects, c'est surtout une problématique de personnes issues de l’immigration, qui n'ont aucune volonté de s'intégrer et le manifestent bruyamment, et parfois violemment. Je préfère appeler un chat un chat ...

  3. Galapiat - 26 mai 2020

    arrestations, expulsions si les CRS et gendarmes mobiles ne suffisent pas reste l'armée, s'il s’agit de mineurs en attendant la révision de la loi ramenant à 12 ans la responsabilité , on procède à l'expulsion sans appel des adultes responsables

  4. Wawajeannine - 26 mai 2020

    Un contexte particulier? Mais ils vont se moquer de nous longtemps? C’était infernal dimanche soir avec un défilé de voiture de luxe remplis de musulmans qui fêtaient la fin de leur jeûne, joints et goulot de bouteille de whisky à la bouche. Il est là le problème et c’est partout pareil à Lyon, en France et tout au long de l’annee. Y en a plus que marre putain. Vraiment.

  5. francois21 - 27 mai 2020

    Effectivement c'est intéressant.
    Agressions, vols à l'arrachée; coups de couteau, ... le Préfet s'en lave les mains : "problématique d'urbanisme".
    C'est la faute à la "géographie des lieux au coeur d'un noeud urbain" et des "commerces".

    Ca ne présage rien de bon concernant le face à face et le côte à côte.

  6. Georges Marchais - 27 mai 2020

    Macron notre brillant président, super intelligent selon les médias n'a pas une idée ?

  7. Georges Marchais - 27 mai 2020

    Si ni la mairie ni la préfecture n'ont de solution, ils doivent démissionner et laisser la place à d'autres.

    On croit rêver

  8. Erik69 - 27 mai 2020

    Et quand on pense qu'il y a des gens qui vont voter pour un maire d'extrême gauche khmer vert pro délinquance et pro immigration.
    La gauche et le politiquement correct ont bousiller la France et Lyon avec.
    Cette racaille est directement issue de l'immigration massive

  9. benplay69009 - 27 mai 2020

    pareil a valmy la nuit il y a plein d'entités démonique qui pousse des cris de démon et retire la joie de l'arrondissements

  10. benplay69009 - 27 mai 2020

    pareil a valmy la nuit il y a plein d'entités démoniaque qui pousse des cris de démon et retire la joie de l'arrondissement

    1. knup - 27 mai 2020

      Pareil à Laenec, ça squatte els parkings, ça fait des va et vient en scouter, en voiture, ça se bagarre ça crie...

  11. gintonic - 27 mai 2020

    je ne vois pas trop ce que les collectivités locales peuvent faire face à ce fléau, la défaillance vient de l'état et du contrôle des frontières...

  12. benbat - 27 mai 2020

    Effectivement, c'est problématique ce qui se passe dans ces quartiers où le droit et la sécurité ne sont plus.
    Le laisser faire n'a jamais rien résolu.
    Mais quand je lis certains commentaires plus que nauséabonds de "Français" semblant revendiquer le pur souche et qui ne savent même pas écrire correctement le français, je rigole...

  13. ifoyaka - 27 mai 2020

    Régiani chantait les loups sont entrés dans ... je chante les rats sont entrés.....JE ne parle pas des policiers ou crs qui appliquent ce que leurs chefs leurs commandent.Mais pour cela il faudrait que le préfet,maire prennent des décisions mais ils ont que le courage de toucher leur salaire et pas prendre de risque.A virer

    1. CyrilPG - 27 mai 2020

      Merci benbat
      Pour vous autres, fachos, si vous n’aimez pas les immigrés (qui ne sont pas blancs, j’imagine) alors il faut arrêter de pousser nos m***eS hors de nos frontières. Ils ne viennent pas car notre France est belle, ils sont obligés de quitter leurs terres natales qu’ils chérissent tant car elles sont devenues invivables. Corruption, sécheresses, guerres sont les maux de profits, pollution, intérêts géopolitiques tous trois imposés par l’occident/ex colonisateurs. Ils n’ont rien demandé et s’ils ne s’intègrent pas c’est surtout car des gens comme vous les dégoûtent de faire!

      Lyoncapitale.fr, je me suis inscrit pour vous rappeler que l'incitation à la haine est un délit et qu’être une plateforme la « tolérant » en est un aussi. Merci de faire du ménage. Ces commentaires pourrissent votre travail et c’est dommage.

      Cordialement

      1. gintonic - 27 mai 2020

        haha que d'innocence et de naïveté 😀 tout le monde il é bien tout le monde il é gentil, occident méchant blah blah blah 😀

        attention la police des pensées et du politiquement correct est partout et vous le rappelle non stop. N'oubliez pas votre dose quotidienne de padamalgam.

  14. Georges Marchais - 27 mai 2020

    Cyrilpg, bien dit.

  15. Georges Marchais - 27 mai 2020

    Alors vous vous croyez toujours en va démocratie ?
    Les autorités vous laissent tomber et vous n'avez aucun pouvoir pour les obliger à faire leur travail. Par contre ils continent d'être grassement payés.

    Et bizarrement vous ne mentionnez pas que les dirigeants locaux et nationaux ne sont pas issus de l'immigration.

    Deux poids deux mesures avec l'extrême droite.

  16. Coupiga - 27 mai 2020

    Je vais envoyer cet article à mes amis marocains (qui habitent au Maroc où ils vivent tranquilles et en sécurité)
    Et comme d'habitude ils vont me dire : "toujours aussi connes vos autorités ? Chez nous ça durerait pas longtemps ce cinéma !"
    Et pour avoir séjourné à de nombreuses reprises à Casablanca je sais qu'ils ont raison.
    Au lieu d'envoyer les CRS qui ont ordre de ne pas intervenir, il faut demander à la Sûreté Nationale marocaine, ils savent faire eux, avec beaucoup moins de moyens, preuve que le problème n'est pas là. Et ceux qui les connaissent savent qu'ils ont pas intérêt à les provoquer, ça file doux,

  17. Eljuju - 27 mai 2020

    Mais quelle ramassis de "bêtises " pour rester poli. Oui l'immense majorité des fauteurs de trouble sont issus de l'immigration, non s'ils refusent de s'intégrer ce n'est pas parceque les grands vilains fachos les dégoûtent. Il faut vraiment être un bobo bien pensant et n'avoir jamais vécu dans ce genre de quartier pour tenir des propos aussi ridicules. Vous devriez faire un stage dans ce genre de zone pendant quelques mois, je mets mon billet que votre discours ne sera plus le même après... Vous êtes pathétiques....

  18. Debra - 30 mai 2020

    Toujours les mêmes rengaines...dans ma rue de la Guillotière habituellement assez bruyante du fait des différentes terrasses et fêtards de retour de soirée, calme plat pendant le confinement. Même constat lors des rares sorties. Par contre de nombreux témoignages de la Croix rousse indiquent que les apéros de groupes en plein air étaient légion. Mais dans la presse c'est encore et toujours "la Guillotière" qui est montrée du doigt. Arrêtez donc votre propagande.

    1. Pierre Goumy - 13 juin 2020

      Nous avons aussi de nombreux groupes de jeunes souvent très bruyants (hurlements, musique) et visiblement bien alcoolisés qui s'installent quai Rambaud, aux alentours de la capitainerie / mjc, pour y passer la soirée voire une partie de la nuit.
      Malgré plusieurs appels au commissariat du 2eme et au 17 (impossible de dormir même volets fermés), les patrouilles ne viennent pas dans ce secteur.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut