Fourvière.
Fourvière.

Lyon : nouvelle enquête ouverte dans le diocèse pour des “abus spirituels”

Le parquet de Lyon aurait ouvert une enquête préliminaire pour des faits “d'abus spirituels” d'un prêtre du diocèse de Lyon. Des faits connus par la hiérarchie de l'église qui n'ont été signalés à la justice que 10 ans après.

À la veille du procès en appel du cardinal Barbarin, le journal Médiacité, dans une enquête publiée ce mercredi, fait état de l'ouverture d'une enquête préliminaire à Lyon sur le cas d’un prêtre accusé de dérives sectaires et de harcèlement moral. “Des abus spirituels”, écrivent nos confrères, dont le diocèse à connaissance, depuis dix ans. Ces abus commencent quand le Père F, revient d'un pèlerinage à Paray-le-Monial en Saône et Loire où il aurait eu “une vision”, écrit le journal en citant l'une des victimes.

Le prêtre se met alors dans l'idée de faire entrer dans les ordres les jeunes de son clergé. La même victime décrit alors “des gestes déplacés”. “Il me prenait dans ses bras, me disait que j’étais spéciale. Il m’incitait à me méfier de mes parents, comme s’il voulait m’isoler du reste du monde”, raconte-t-elle à Médiacité. Un jeune homme de 19 ans sous l'emprise du Père.F, aurait aussi tenté de se pendre en 2009 après avoir été refusé des ordres et abandonné par le prêtre qui l'avait pris sous son aile.

C’est cette même année que des responsables du diocèse sont alertés. Rien ne se passe. Ce n'est qu'en 2016, en pleine affaire Preynat, que le cardinal reçoit l'une des victimes qui le sollicitent. Elle apprend alors que le prêtre a seulement été “mis au vert”, 30 jours après les signalements. Finalement, une enquête canonique a été ouverte par le diocèse, 10 ans après les faits et le diocèse a signalé les faits au parquet que le le 13 novembre 2019.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut