Vue de Lyon – Au premier plan, Gerland © Métropole de Lyon
Vue de Lyon – Au premier plan, Gerland © Métropole de Lyon Thierry Fournier

Lyon, métropole la plus attractive, mais sous surveillance

Lyon est en tête du classement des métropoles les plus attractives du cabinet Arthur Llyod. Néanmoins, elle pourrait perdre cette place à cause de l'environnement et du logement.

Pour la troisième année consécutive, Lyon est en tête du classement des métropoles françaises les plus attractives, réalisé par le cabinet Arthur Llyod (catégorie aires urbaines de plus d'un million d'habitants).

Le cabinet salue les performances de Lyon dans les domaines de l’immobilier tertiaire, sa capacité d’accueil des entreprises, l'économie, la création d'emploi, "un taux de chômage au plus bas depuis 10 ans", mais aussi "La richesse de son offre culturelle et la diversité de son offre de formations lui permettent d’élargir le spectre de son attractivité". La création de plus de 108 000 emplois dans le privé entre 2009 et 2018 et l'arrivée de 145 000 habitants supplémentaires entre 2010 et 2016 ont joué dans la balance.

Néanmoins, Lyon n'est pas assurée pour autant de garder son classement. Le cabinet souligne deux points majeurs qui pourraient nuire à l'attractivité de la ville : "un cadre environnemental perfectible"  et "le coût du logement à l'acquisition relativement élevé". Par ailleurs, en matière de mobilité locale, la ville ne se place qu'en 4e position. Sur les volets "santé et de sécurité", elle est à la 5e place.

Toulouse et Bordeaux restent en embuscade à la deuxième et troisième places du classement général.

à lire également
Les deux journées d'expérimentation de piétonnisation en semaine à Lyon auront permis de livrer un constat implacable : à l'inverse des samedis, ce mercredi et jeudi, les piétons n'étaient pas les bienvenus au milieu de la route. Les conducteurs n'ont pas lâché leur domaine.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut