Trottinettes électriques sur les quais de Rhône près du parc de la Tête d’Or à Lyon © Lyon Capitale

Lyon : “Les trottinettes en libre-service : chance ou nuisance ?”

Un débat sur le sujet sera organisé le 10 décembre prochain à Villeurbanne sur le site de l’Autre Soie.  

Le mardi 10 décembre prochain, le CCO La Rayonne, situé dans la friche de l'Autre Soie, va organiser une soirée conférence-débat sur le thème des trottinettes en libre-service dans le paysage urbain. “Les nouvelles mobilités douces réinterrogent donc le partage des espaces publics (trottoirs, voies de circulations, stationnements…). Modes doux, modes verts : Qu’en est-il ? Comment se positionnent les collectivités ? Et surtout, qu’en pensent les usagers et les habitants ?”, questionne le programme. Pour répondre à ces questions quatre intervenants seront présents : Antoine Bluy de la société Lime, Denis Cordon de l'association La Ville à Vélo Diana Martin de Argenta, chercheuse à l’Insa.

Pierre Hemon, conseiller délégué de la métropole de Lyon en charge des “Mobilités actives”, initialement invité, nous a indiqué qu’il ne l'est plus. “Un écolo ça fait peur. Des excuses emberlificotées ce matin... Mais ce n’est pas de la censure bien sûr”, a-t-il déclaré.

Du côté de l'organisation, on indique : "La raison de cette annulation est bien plus simple qu’annoncé par M. Hemon. A la base, le débat devait accueillir un agent territorial de la Métropole pour intervenir en tant qu’expert. Notre service concertation a donc fait une demande dans ce sens à la direction du service de Mobilité Urbaine du Grand Lyon, le 18 novembre dernier. Le responsable du Service Mobilité Urbaine, nous a répondu en date du 25 novembre soit il y a deux jours, en nous annonçant la disponibilité de M. Pierre Hemon, conseiller délégué de la Métropole de Lyon aux Mobilités actives. Un peu dans l’urgence, notre collègue a validé cet intervenant, sans en parler à la direction du CCO. Or il n’avait jamais été question d’accueillir un élu dans les intervenants, mais bien de laisser la place aux citoyens, dans ce débat qui comme son nom l’indique, leur appartient. L’idée, et surtout en cette période électorale, était bien de remettre les citoyens au centre de la table et de leur rendre leur légitime rôle politique. Nous rendant compte de cette confusion en interne, nous avons rapidement contacté M. Pierre Hémon et nous sommes platement excusés de cette erreur maladroite, l’invitant à venir participer tout de même au débat en public. Celui-ci n’a apparemment pas été convaincu de notre bonne foi, nous le déplorons. Le CCO est une structure indépendante qui a toujours été libre de sa parole. Cela nous étonne et nous amuse presque de voir que l’on puisse croire, et je cite M. Hemon, qu’un « écolo » puisse nous « faire peur ». Nous sommes en tout cas, et comme toujours pour le dialogue, nous lui réitérons donc notre invitation à venir débattre avec les citoyens le 10 décembre prochain".

Plus d’informations en cliquant ici

Mise à jour avec les précisions de l'organisation

à lire également
La préfecture a décidé d'abaisser les vitesses maximales autorisées dans la métropole de Lyon mais n'a pas choisi d'instaurer la circulation différenciée pour cause de Fête des lumières et de mouvements sociaux. 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut