Lyon : les taxis bloquent les chauffeurs UberPOP

Ils avaient prévenu, ils ont tenu paroles. Dans la nuit de samedi à dimanche, des chauffeurs de taxis lyonnais ont mené une opération contre les conducteurs UberPOP.

UberPOP, le service qui permet de mettre en relation des chauffeurs non professionnels et des particuliers, est interdit dans le Rhône et la Métropole de Lyon par arrêté préfectoral, depuis jeudi 18 juin (lire ici).

Les chauffeurs de taxis lyonnais ont voulu vérifier ce week-end si cet arrêté était bien respecté en menant une opération en ville. Après avoir contacté des chauffeurs UberPOP via l'application, ils les ont fait venir à eux. Là, ils ont été immobilisés et des autocollants "stationnement interdit réservé aux taxis" ont été appliqués sur les voitures. Les chauffeurs de taxi ont ensuite appelé la police pour procéder à l'arrestation des chauffeurs UberPOP contrevenants.

4 commentaires
  1. Myerss69 - dim 21 Juin 15 à 10 h 52

    La fin des taxis a sonné!!! Uber gagnera la guerre. Par contre que font les taxis de la libertée fondamentale 'd aller et venir librement'? Cela ne s appelerais pas de la séquestration ?

  2. gerard6969 - dim 21 Juin 15 à 14 h 14

    Je fais parti des conducteurs uberpop visé par cette scandaleuse 'action' la nuit dernière devant la gare des Brotteaux. J'ai réussi à m'enfuir mais j'ai eu très peur. Une quinzaine de taxis bloquaient la rue pour 'casser du uber'.Tout cela sous les yeux de la police, qui laisse cette mafia faire la loi. Messieurs les taxis, touchez à ma voiture et c'est avec un acharnement juridique sans faille que je vous enverrai au trou. Et ne me parlez plus de 'travail au noir', vous qui ne déclarez presque jamais vos recettes en espèces (votre terminal CB est bien souvent en panne d'ailleurs).Vos comportements violents vous discréditent à jamais. Votre monopole n'a plus de sens. N'ayez crainte, les conducteurs et passagers d'Uber se rebelleront. La liberté a gagné.

  3. Robes Pierre - dim 21 Juin 15 à 19 h 00

    pour celui qui veut exercer pas de souci,formation, licence , certains préfèrent l’inexpérience,la concurrence déloyale et le BLACK

  4. SophieV - lun 22 Juin 15 à 8 h 47

    J'ai du mal à comprendre que des voyageurs puissent monter dans une voiture dont ils ne sont même pas certains que le conducteur a le permis ou est assuré.... sans parler de la sécurité ! des femmes se sont fait harcelées et ont porté plainte à Paris.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut