prostitution
©REMY GABALDA / AFP

Lyon : les prostituées exigent la dépénalisation de leur travail

A l'occasion du 40e anniversaire de l'occupation de l'Eglise Saint-Nizier par les prostituées lyonnaises, pour protester contre les répressions policières, les travailleuses du sexe manifesteront ce mardi 2 juin. La manifestation sera suivie d'une exposition, à la Fourmilière, dans le 7e arrondissement.

"On demande la dépénalisation du travail du sexe." Organisée par le STRASS (Syndicat du Travail Sexuel), la manifestation du mardi 2 juin fait écho aux évènements survenus 40 ans auparavant. 2 juin 1975. Une centaine de prostituées investit l'église Saint-Nizier, sur la presqu'île lyonnaise. Elles affirment qu'elles ne libéreront l'église qu'à la seule condition que les répressions policières cessent. Pendant une semaine, elles occuperont le lieu sacré. Reproduit jusqu'à Paris et Londres, le mouvement prendra fin au matin du 10 juin, lorsque la police les expulsera par la force.

"Pénaliser les clients pénalise les travailleuses directement"

40 ans après, les prostituées lyonnaises exigent la fin de la répression du travail sexuel : "abrogation du délit de racolage, abandon du projet de pénalisation des clients." "Pénaliser les clients pénalise les travailleuses directement, car moins de clientèle signifie moins de revenus." Selon le STRASS, cette loi inciterait les prostituées à travailler dans des endroits moins éclairés, moins visibles et donc les rendrait plus vulnérables. Elles demandent également "la régularisation des prostituées sans papier, et la revalorisation des aides sociales" ainsi que "l'abrogation des lois sur le proxénétisme", qui peuvent incriminer les prostituées : "si deux travailleuses du sexe louent une chambre en commun pour faire leur travail, elles sont considérées comme la proxénète de l’autre." Soutenue par le STRASS, Cabiria, Sidaction, Lesbien & Gay Pride Lyon et d'autres associations, la manifestation partira ce mardi à 14 heures, de la place Saint-Nizier.

Une exposition en mémoire à l'occupation de l'église

Organisée par l'association Cabiria, une exposition sur l'évènement du 2 juin 1975 et l'évolution des conditions des prostituées aura lieu à la Fourmilière, dans le 7e arrondissement. "Elle retracera la genèse et le déroulement de ce mouvement, les revendications portées par les prostituées, les solidarités tissées, les réactions des politiques, le relais dans la presse." Revenir sur l'occupation de Saint-Nizier permettra aussi de "faire le point sur les conditions d'exercice des travailleuses." Diverses rencontres, conférences et ateliers sont organisés tout au long du week-end du 30 et 31 mai, au Centre Aris.

Exposition "1975 : occupation de l'église Saint-Didier par les prostituées lyonnaises"
La Fourmilière
15 rue Salomon Reinach
69007 LYON
Rencontres Internationales des Travailleuses du Sexe

9h-17h

Centre Aris
19 rue des Capucins
69001 Lyon
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut