La statue de Marie sur le toit de Fourvière © Tim Douet

Lyon : Les prêtres du diocèse votent le départ du cardinal Barbarin

Lors d'une réunion extraordinaire du conseil presbytéral qui s'est tenue ce lundi, des prêtres et des laïcs proches du diocèse ont voté à la quasi-unanimité le départ “rapide” du cardinal Barbarin. 

Un conseil presbytéral extraordinaire s'est tenu mardi à Lyon en présence de prêtres et de laïcs impliqués dans la vie du diocèse. Selon France 3 région, un vote a eu lieu et 48 des 50 votants se sont prononcés pour une démission rapide du cardinal Barbarin. Ce dernier qui a pris du retrait vis-à-vis de la vie di Diocèse après la décision du pape François de refuser sa démission a été informé immédiatement. “La solution de retrait ne peut être que temporaire. Il est nécessaire désormais de trouver une solution rapide à la crise de gouvernance actuelle (...) Les conseils ont unanimement exprimé le souhait qu'une page de notre diocèse puisse maintenant se tourne”, a déclaré le père Baumgarten, vicaire général du diocèse.

Les participants ont pu dire leur souffrance et celle du corps diocésain dans son ensemble ainsi que la profonde incompréhension devant les signaux contradictoires envoyés par notre Église ces derniers jours”, a-t-il ajouté. Selon France 3, Yves Baumgarten et Mgr Gobilliard, évêque auxiliaire de Lyon, ont demandé en urgence une réunion au Vatican qui devrait avoir lieu la semaine prochaine.

Cette décision tombe une semaine après l'annonce du pape François. Un refus qui avait été accueilli avec étonnement par les fidèles lyonnais. Beaucoup se disaient “fatigués” par cette affaire et affichaient une volonté “de tourner la page” qui passera par un départ de Philippe Barbarin. Le conseil presbytéral de mardi semble confirmer ce sentiment de la communauté catholique lyonnaise. 

Les jours du cardinal Barbarin à la tête du diocèse semblent donc comptés. Le 7 mars dernier, il a été condamné à six mois de prison avec sursis pour non-dénonciation d’agression sexuelle sur mineur. Décision dont il a fait appel. Depuis un nouveau document récupéré par Lyon Capitale a de nouveau pointé du doigt ses quatre ans de tergiversations dans l'affaire Preynat, depuis qu'il a été contacté par les victimes de la Parole libérée.

Affaire Barbarin  : 4 ans pour écarter définitivement Preynat

à lire également
Le nombre de patients touchés par la Covid-19 hospitalisés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes a légèrement progressé depuis vendredi dernier alors que la pression dans les services de réanimation demeure au plus bas. 
Faire défiler vers le haut