Voeux du SDMIS 2018
©SDMIS

Lyon : les pompiers font le bilan et annoncent la couleur pour 2018

Malgré une ambiance tendue, sur fond de manifestations de pompiers, les vœux des collectivités territoriales au SDMIS ont été l’occasion de saluer et de récompenser le travail des agents du service public. Après le bilan de l’année écoulée, la direction des pompiers a présenté ses objectifs pour 2018.

La cérémonie de remise des médailles a commencé par une minute de silence. Un hommage des agents des services publics réunis à la Préfecture, à leurs camarades morts en intervention. "Il y a toujours trop de morts chez les sapeurs-pompiers", a déclaré Stéphane Bouillon dans son discours. Le préfet du Rhône était en compagnie de Serge Delaigue, directeur du SDMIS, de David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, de Christophe Guilloteau, président du conseil départemental du Rhône, et de Jean-Yves Sécheresse, 3e adjoint au maire de Lyon.

Dans leur adresse respective, chaque responsable a souhaité rendre hommage personnellement aux pompiers morts ou blessés en intervention. Ils ont également affirmé leur soutien au personnel victime d’agressions, en ce début de semaine marqué par deux manifestations de sapeurs-pompiers. Alors que les manifestants protestent contre les caillassages dont ils sont victimes, les orateurs ne se sont pas montrés très ouverts au dialogue.

3 objectifs pour 2018 : excellence, numérique, et formation

Les représentants des collectivités territoriales ont assuré que davantage de moyens de sécurité seraient mis en place. Jean-Yves Sécheresse, 3e adjoint au maire de Lyon, a évoqué notamment la formation de gendarmes et de policiers à la protection des pompiers en intervention. Stéphane Bouillon a quant à lui défendu le bilan des mesures instaurées suite à une concertation le 14 décembre dernier, et "expérimentées pendant les Fêtes de fin d’année. Nous avons bien travaillé", a-t-il conclut.

En 2018 le SDMIS s’orientera vers 3 objectifs. Il s’agit dans un premier temps de confirmer la direction prise l’année précédente, ayant débouchée en novembre sur l’acquisition d’un "prix pour le premier niveau de l’engagement vers l’excellence". Le SDMIS devrait également être amené à évoluer pour "s’adapter au numérique, et non pas le subir", selon Serge Delaigue, directeur du SDMIS. Le dernier point concerne la formation continue, "gage d’excellence" des sapeurs-pompiers du groupement. Des objectifs soutenus par les collectivités territoriales, avec lesquelles le SDMIS a signé des conventions financières et de mutualisation, s’étendant jusqu’en 2020.

"La République, ce n’est pas comme à l’hôtel"

Dans son allocution, Stéphane Bouillon, a tenu à souligner l’importance de l’engagement des citoyens français dans la défense et la protection de leur territoire. Le préfet du Rhône a remercié les pompiers en face de lui, rappelant à qui revient cette responsabilité de formation aux secours. "Nos citoyens sont devenus des consommateurs. De biens, mais aussi de services. Mais la République, ce n’est pas comme à l’hôtel. On ne peut pas demander un service irréprochable et se contenter de mettre les pieds sous la table", a-t-il déclaré.

"300 interventions par jour" en 2017

En 2017, le Service Départemental -Métropolitain d’Incendie et de Secours c’était :

187 millions d’euros de budget total, dont 150 millions pour le fonctionnement, et 37 millions pour les investissements. Un budget reconduit en 2018.

500 000 appels au standard, et environ 300 interventions par jour.

82 % de ces appels concernaient le secours aux personnes, 7 % pour des incendies et 11 % d’interventions diverses.

65 agressions recensées pendant les interventions. Celles-ci ont donné suite à 144 dépôts de plainte de la part des pompiers.

60 exercices, dont les entraînements sur sites Seveso (sites industriels à risques).

Deux plans ORSEC ont été déclenchés pour le transport de matières dangereuses, l’un sur un déraillement de train transportant de l’essence, l’autre sur un accident de camion chargé d’acide sulfurique.

à lire également
Pour la première fois depuis le retour de l'ex-ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, Georges Képénékian et David Kimelfeld tiendront une conférence de presse commune à l'hôtel de ville de Lyon. Ensemble, ils feront le point sur la prochaine élection du maire de Lyon. Suivez cette conférence en direct sur Lyon Capitale.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut