Hôtel de police © Tim Douet
© Tim Douet

Lyon : les deux initiateurs présumés de la fête sauvage sur les quais de Saône se sont rendus à la police

Les deux frères à l’origine de la fête sauvage sur les quais de Saône le 30 mars ont annoncé s’être rendus à la police ce vendredi 2 avril.

Ont-ils été dépassés par l’ampleur de l’événement ? C’est ce que semble expliquer dans le Petit Bulletin les deux frères à l’origine du rassemblement sur les quais de Saône le mardi 30 mars. Ils indiquent avoir voulu réunir quelques amis en passant via Instagram et ne pas avoir anticipé le rassemblement spontané qui s’est fait autour d’eux.

Dans un enregistrement envoyé au Petit Bulletin, qui avait défendu les participants de cet "apéro" dans un éditorial, les deux frères expliquent vouloir se rendre à la police ce vendredi matin. Ils considèrent qu’il est "important pour nous d’assumer nos actes et leurs conséquences" tout en dénonçant "un acharnement médiatique à l’encontre de ce rassemblement et de ses organisateurs".

Il faut dire que les quelques vidéos de l’événement ont suscité beaucoup de réactions, jusqu’à celle de la ministre déléguée chargée de la citoyenneté, Marlène Schiappa. La plupart dénonçant l’irresponsabilité des participants et organisateurs, certaines réactions, plus rare, sont plus compréhensives avec la lassitude des jeunes face à la crise sanitaire et les contraintes qui l’accompagnent. C’est désormais à la justice de trancher.

Le parquet de Lyon a ouvert le 31 mars une enquête pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "non-respect des mesures sanitaires".

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut