Ambulance à Lyon © Tim Douet
© Tim Douet

Lyon : les ambulances privées sont-elles prioritaires sur la route ?

Un gyrophare bleu, une sirène, des feux rouges pas toujours respectés... les ambulances privées se font parfois remarquer dans les rues de Lyon. Sont-elles prioritaires sur la route ?

Ce jeudi, nous rapportons une affaire qui s'est déroulée à Brignais où deux ambulancières auraient agressé deux gendarmes (lire ici). On peut y lire que la conductrice de l'ambulance privée n'a pas respecté le Code de la route à plusieurs reprises, ce qui a interrogé certains lecteurs. Ce type de véhicule est-il prioritaire sur la route ?

Contrairement à la croyance populaire, et malgré un gyrophare bleu et une sirène, une ambulance privée n'est pas un véhicule prioritaire, contrairement aux véhicules de police, gendarmerie, douanes, pompiers, SAMU, SMUR, véhicules sous escortes... Seules les ambulances privées opérant sur demande du SAMU le sont, ce qui reste un cas bien moins fréquent.

Ainsi, rien n'oblige les autres véhicules à céder le passage à une ambulance privée avec une sirène deux tons, trois temps et un gyrophare, si ce n'est par courtoisie. De même, ces ambulances privées sont tenues de respecter le Code de la route et ne peuvent, par exemple, passer au feu rouge, refuser la priorité à un piéton, mettre en danger la vie des autres usagers ou ne pas respecter les lignes blanches.

Enfin, le refus de céder le passage à un véhicule réellement prioritaire est puni d'une amende forfaitaire de classe quatre, 135 euros, ainsi que d'un retrait de quatre points.

Mise à jour : précision sur les sirènes suite aux demandes de lecteurs

Les véhicules prioritaires ont un feu bleu clignotant et une sirène deux tons (pin pon)

Les véhicules non prioritaires qui peuvent bénéficier de facilité de passage de la part des autres conducteurs, un gyrophare bleu à éclat et une sirène à deux tons, trois temps (pin pon pin). 

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut