Ambulance à Lyon © Tim Douet
© Tim Douet

Lyon : les ambulances privées sont-elles prioritaires sur la route ?

Un gyrophare bleu, une sirène, des feux rouges pas toujours respectés... les ambulances privées se font parfois remarquer dans les rues de Lyon. Sont-elles prioritaires sur la route ?

Ce jeudi, nous rapportons une affaire qui s'est déroulée à Brignais où deux ambulancières auraient agressé deux gendarmes (lire ici). On peut y lire que la conductrice de l'ambulance privée n'a pas respecté le Code de la route à plusieurs reprises, ce qui a interrogé certains lecteurs. Ce type de véhicule est-il prioritaire sur la route ?

Contrairement à la croyance populaire, et malgré un gyrophare bleu et une sirène, une ambulance privée n'est pas un véhicule prioritaire, contrairement aux véhicules de police, gendarmerie, douanes, pompiers, SAMU, SMUR, véhicules sous escortes... Seules les ambulances privées opérant sur demande du SAMU le sont, ce qui reste un cas bien moins fréquent.

Ainsi, rien n'oblige les autres véhicules à céder le passage à une ambulance privée avec une sirène deux tons, trois temps et un gyrophare, si ce n'est par courtoisie. De même, ces ambulances privées sont tenues de respecter le Code de la route et ne peuvent, par exemple, passer au feu rouge, refuser la priorité à un piéton, mettre en danger la vie des autres usagers ou ne pas respecter les lignes blanches.

Enfin, le refus de céder le passage à un véhicule réellement prioritaire est puni d'une amende forfaitaire de classe quatre, 135 euros, ainsi que d'un retrait de quatre points.

Mise à jour : précision sur les sirènes suite aux demandes de lecteurs

Les véhicules prioritaires ont un feu bleu clignotant et une sirène deux tons (pin pon)

Les véhicules non prioritaires qui peuvent bénéficier de facilité de passage de la part des autres conducteurs, un gyrophare bleu à éclat et une sirène à deux tons, trois temps (pin pon pin). 

50 commentaires
  1. Gaë De Lyon - 28 novembre 2019

    "Seules les ambulances privées opérant sur demande du SAMU le sont, ce qui reste un cas bien moins fréquent."
    Ce point aurait mérité une explication. Comment reconnaitre une ambulance opérant sur demande du SAMU et donc prioritaire, d'une ambulance lambda non prioritaire?

    1. Abolition_de_la_monnaie - 28 novembre 2019

      Ces voitures privées jouent sur cette possibilité pour se prendre pour "dieu".
      Vous avez vu l'émission de Lise Lucet sur ce sujet ?
      Mais une fois de plus, on pourrait parler des contrôles de la police municipale...

      1. ambulancier - 29 novembre 2019

        Bonjour, vous pouvez les reconnaîtres à la sirène utilisé, le deux ton trois temps (tululut) est une demande de passage, souvent utilisée pour une urgence relative (médecin généraliste, sos médecin), elles ne peuvent pas passer la ligne blanche ou encore passer les feux rouge.
        lors d'un appel Samu, l'ambulance utilise le deux ton (pimpon) aussi rapide que celui de la police ou celui des VL SMUR, la l'ambulance passe en véhicule prioritaire car elle devient d'utilité publique, elle peut à ce moment là passer les feux rouges, mordre la ligne blanche ou encore prendre un sens interdit.

        1. Abolition_de_la_monnaie - 29 novembre 2019

          Tout ceci serait beaucoup plus simple si la santé restait de service public. Mais on pallie le manque de budget (volontaire ou pas) géré par l'Etat, par "la souplesse" du privé...
          Et on en arrive à ne pas savoir si y'a deux tons, trois tons, etc, modifiant le code de la route pour les autres...

          1. ambulancier - 30 novembre 2019

            Une sortie pour mission mandaté par le samu coûte bien moins cher qu'une sortie de vsav de pompier ou ils sont 3 voir 4. Pourtant le SDIS est publique.
            Attention donc à ne pas tout confondre.
            Les pompiers n'ont rien à faire à domicile à 3 ou 4 alors qu'un équipage d'ambulancier peut s'en charger, cela les agace et retire un véhicule et plusieurs pompiers pour une mission qui pourrait tomber et serait plus importante, d'où la nécessité d'avoir des ambulances privée dispo pour le samu.

          2. benbat - 1 décembre 2019

            @ ambulancier.
            Tu confirmes bien ce qu'on dit : aux ambulanciers les interventions non urgentes et aux pompiers et au SAMU les plus graves.
            Tu confirmes aussi ce qui est dénoncé par beaucoup et qui est sujet de l'article. Les ambulances, certaines pas toutes, mettent le deux ton, font n'importe quoi dès qu'elles sont mandatées par le SAMU, ou pas. Le deux ton c'est uniquement pour les urgences vitales. La plupart du temps quand cela arrive (très rarement dans la carrière d'un ambulancier) il y a un point de regroupement avec le SAMU.
            Enfin tu abordes le coût des interventions. Ben oui une ambulance c'est moins cher voire discount que les pompiers ou le SAMU. Y'a peut être une raison non ? La qualité, la quantité se paient et je ne voie pad en quoi cela serait offensant pour les ambulanciers. A moins que tout cela n'en frustre beaucoup...

  2. benbat - 28 novembre 2019

    Beaucoup d'ambulanciers privés, depuis quelques années, embauchent des personnes qui n'ont rien à faire avec le monde de la santé. Ils transporteraient des patates, ce serait pareil. Seulement conduire une ambulance avec parfois un gyrophare allumé voire une sirène 3 tons permet à certains de se prendre pour ce qu'ils ne sont pas. L’irrespect pour les patients, pour les équipes hospitalières sont fréquents.
    Bien sûr, ce n'est pas une généralité mais cela augmente nettement. Mais quels sont les "diplômes" et compétences requis pour cette profession ? 4 mois de formation, le brevet de secouriste... Et C'EST TOUT ! Rien à voir avec les paramedics aux USA par exemple qui ont de réelles compétences de soignant.
    Les ambulances opérant pour le SAMU roulent parfois les week-end et la nuit et s'ils ont bien un ordre de mission urgence émanant du 15 peuvent dans ces conditions enclencher un 2 tons. Mais cela est extrêmement rare.
    Le métier est dur car mal rémunéré avec parfois de nombreuses heures sup. Du coup presque n'importe qui peut postuler et quand une société est en manque de personnel, cette dernière prend parfois le premier venu répondant aux critères.

    La place des ambulanciers privés à toute sa place en France. Encore faut il avoir la chance d'avoir à faire avec des personnes ayant un réel savoir être et revoir une formation que n'importe quelle personne peut suivre.

    1. betty - 28 novembre 2019

      vous comparez avec les paramedic américains mais voulez vous qu'on parle des pompiers français ? 2 semaines de formations et dès 18 ans vous pouvez faire joujoux au volant d'un vsav en tout impunité alors que pour être ambulancier il faut 3 ans de permis.... Ce n'est qu'un détail parmi tant d'autres. Nous sommes méprisé juste parce que c'est un service de secours privé mais nous, ambulanciers, nous sommes diplômés d'état au même titre qu'une infirmière par exemple et inscrit comme professionnels de santé dans le code de la santé publique.

    2. Jercab - 29 novembre 2019

      Bonjour,
      Sur quel expérience vous fier vous pour dire qu'une ambulance mandaté par le SAMU est un cas extrêmement rare. Je suis ambulancier et je vous peut vous assurer que je fais des interventions chaque jours en étant mandaté par le SAMU.
      À chaque fois qu'une ambulance reçoit un numéro de SAMU elle devient un véhicule d'intérêt général prioritaire et c'est très souvent.

      Enfin au sujet de la formation, celle-ci et de 6 mois et il n'y a pas de brevet de secourisme mais l'AFGSU 2 qui est la formation aux soins d'urgences des personnels soignants (aide soins, infirmiers....) ce qui fait du diplôme d'état d'ambulancier la formation la plus complète en matière de secours à la personne.

      Il serait intéressant de se renseigner avant d'écrire n'importe quoi et je vous invite à suivre des équipes d'ambulancier compétents afin de découvrir notre métier.

      Cordialement.

      1. benbat - 30 novembre 2019

        Quand je parle de mission mandatée par le SAMU, je distingue les courses ordinaires des missions d'urgence vitale. Je ne vois pas en quoi une mission SAMU serait plus importante qu'une mission à l'initiative d'un médecin de SOS. Certains ne se sentent plus, lorsqu'ils entendent le mot "SAMU", quand ils voient le chiffre "15" sur le blouson d'un soignant en intervention.
        Pour une urgence vitale, c'est de quoi je parle en fait JERCAB, c'est le SAMU qui se déplacera ou au pire les pompiers. Je ne vois pas en quoi parce que c'est le SAMU qui t'envoie emmener une personne aux urgences, tu dois faire n'importe quoi et mettre systématiquement le 2 tons. S'abriter derrière la mission SAMU c'est le sésame pour de TRES NOMBREUX chauffeurs pour faire n'importe quoi, qui auraient voulu peut être devenir aide soignant mais qui n'ont jamais dépassé le niveau SEGPA. De très nombreux transports non mandatés par le 15 sont plus urgents.
        Pour l'expérience, je parle en tant qu'ex ambulancier quand j'étais étudiant. Formation des plus courtes (3 mois...) avec en plus le brevet de secouriste. Oui c'est vrai on dit maintenant AFGSU niv 2, ça claque plus. Ça t'apprend juste à ne pas faire n'importe quoi. L'auxiliaire, lui n'a que ça. Beaucoup font bien leur travail, mais de moins en moins.
        Dans les unités, les patients doivent choisir, s'ils le souhaitent qui doit être leur transporteur. A défaut, j'ai dans mon service de soins blacklisté (j'en ai le droit) de nombreuses boîtes et la liste s'allonge. Politesse, savoir vivre, respect des horaires, téléphone dans les services... alors quand j'en reconnais un faire le kéké avec le 2 tons avec son collègues sur le siège passager, cela me fait sortir de mes gonds et me conforte dans mon idée !

  3. Jaouad67 - 28 novembre 2019

    Bonjour Benbat ... en France il existe un diplôme d’état pour être ambulancier. Ce n’est pas « juste » de dire que c’est une formation de secouriste.
    L’ambulancier diplômé d’état est obligatoire dans une ambulance.
    Et le second membre d’équipage peut être soit un ambulancier diplômé d’état soit un auxiliaire ambulancier qui lui aura suivi une formation plus courte certes mais il est sous la responsabilité de l’ambulancier diplômé d’état.

    Apres l’histoire des paramedics aux usa ... malheureusement nous ambulanciers nous ne faisons qu’être au niveau requis par la loi; mais moi personnellement je suis partant pour que le niveau soit relevé. ( ce n’est que mon avis)

    C’est juste pour clarifier la situation, et cela ne donne pas le droit d’utiliser les bleus et le deux tons sans avoir été « missionné »par le samu.

    1. benbat - 29 novembre 2019

      La formation et la législation je la connais, j'ai été ambulancier et suis très critique sur ce que j'ai pu voir. Pression, exigence de certains patrons souvent largement au dessus des limites font que beaucoup de leurs employés commettent beaucoup d'erreurs, sans parler de ceux qui pensent être les sauveurs du monde. Combien de fois j'ai vu le chauffeur emprunter la "voie du milieu sous Fourviere" juste pour ne pas être trop en retard pour un retour de dialyse...

    2. Fanaticpsg - 29 novembre 2019

      Bonjour et merci Jercab,

      Tout ce que tu dis est vrai, une ambulance missionnée par le 15 devient véhicule prioritaire, pour nous différencier, les sirènes changent. 2 tons 3 temps pour non urgent, 2tons 2 temps pour les missions 15. Même les forces de l'ordre sont incompétents sur les législations !!!
      Moi même ambulancier Diplômé d'état depuis 17 ans (CCA a l'époque reconnu D.E) comme nos amis les soignants infirmiers ou kinésithérapeutes, je m'adresse à tous ces ignorants de bas étages qui croient connaître mieux que nous, notre propre métier !
      Pour votre gouverne, un ambulancier D.E. EST MIEUX FORMÉ AUX SECOURS À PERSONNES QUE LES POMPIERS. Amusez vous à les questionner sur leurs connaissances médicales, vous rigolerez !!
      les pompiers travaillent par protocole sans même réfléchir à ce qui se présente face à eux.
      Ce qui fait leur force, c'est qu'ils pratiquent plus souvent l'urgence. Pourquoi me direz vous, parce que nos impôts leurs permettent de bénéficier d'ASSU qui donnent la possibilité de médicaliser.
      Une ASSU pour un privé tourne aux alentours de 150000€ tout équipé sur les deniers de la société de transports sanitaires.

      Je reconnais toutefois, comme dans tous les métiers de ce monde, qu'il existe des incompétents et malheureusement trop dans ce si beau métier qui est le notre et qui demande à être valorisé. Métier ingrats que peu de monde veut faire donc trop de patrons embauchent des moins que rien.

      Je travaille pour une société d'ambulances privées qui travaille en étroite collaboration avec le SAMU 62 qui nous sollicite plusieurs fois par jour.
      La jalousie des uns provoquent la colère des autres.

      Donc fermez vos Bouches et laissez passer une ambulance qui demande le passage. Un jour ce sera probablement vous sur une de nos civières.

      Un ambulancier très en colère.

      1. benbat - 29 novembre 2019

        Fanaticpsg, les soignants ne sont pas vraiment les amis des ambulanciers. A tort ou à raison. Je sais de quoi je parle. Ambulancier dans les 1990's je suis soignants depuis plus de 10 ans. Un pompier, certes pas tous, peut poser une perf si besoin en intervention quand un ambulancier prendra des constantes voire un massage cardiaque 1 fois dans sa carrière comme finalement la plupart des passant dans la rue. Chacun doit rester à sa place, c'est comme ça que le respect s'instaure. Jamais je n'ai transporté d'urgence vitale pour une intervention SAMU.

        1. Math - 30 novembre 2019

          Benbat
          Comme vous dites un pompier certes pas tous .....
          Seul les pompiers infirmiers ou pompiers medecin ont le droit à la pose de perf
          Donc minimum 3ans d'études pour un infirmier....

          Donc non les simple pompiers non pas le droit au perf tout comme les ambulanciers bizarre non .....

          1. benbat - 3 décembre 2019

            Heu.. et bien oui t'as rien compris.
            Il fallait comprendre que les pompiers sont soignants. Certains ont des spécificités en tant qu'infirmier voire médecin.
            Les ambulanciers ont reçu une courte formation et ont l'AFGSU niv 2, pas plus. Ils sont professionnels de la route et transportent des malades. Parfois ils doivent intervenir à domicile alors qu'il y a encore un médecin... Oh la la que d'adrénaline !
            Qu'on ne manque pas de respect aux ambulanciers. Mais qu'on les remettent à leur place lorsqu'ils nous parlent de mission SAMU, urgence ou autre. La réalité est toute autre.
            A l'entendre Betty "sauve" des vies tous les jours... Oui elle y contribue en tant que maillon d'une chaîne assez longue. Mais on sent bien là la frustration des personnes qui se prennent pour ce qu'elles ne sont pas. Des ambulanciers humbles et admirables qui ne se la pètent pas pour le moindre transport de personne qui fait une crise hémorroïdaire il y en a de moins en moins.

            Un soignant qui a été ambulancier.

  4. betty - 28 novembre 2019

    un article inutile qui n'a d'autre but que de salir une profession et par la même inciter les usagers à mettre en dangers les patients en ralentissant la progression du véhicule. Les ambulanciers sont méprisés uniquement car c'est un service privé. Les pompiers, avec leur 2 semaines de formations de simples secouristes sont eux adulés car c'est un service public et qu'on les balance chaque soir sur W9 en héros. Des ambulances en mission samu (prioritaire, donc) il y en a des milliers chaque jour et qui sauvent des vies dans l'anonymat le plus totale. Jamais un seul reportage sur nous, juste des petits journalistes qui véhiculent inlassablement des légendes et idées reçues.... Demain, quand votre chère maman fera un AVC, on verra si vous voulez que je m’arrête aux feux rouges 😉

    1. Florent Deligia - 28 novembre 2019

      Dura lex, sed lex

      1. betty - 28 novembre 2019

        certes mais est-ce une raison pour nous enfoncer de la sorte? Vous n'accordez qu'une ligne au fait que, en samu, nous sommes bel et bien prioritaire....

        1. vieux caladois - 28 novembre 2019

          en fait la question est : comment reconnaitre une ambulance privée en mission SAMU ?

          1. Abolition_de_la_monnaie - 28 novembre 2019

            Oui oui vieux caladois, c'est l'objet du 1er message de Gaë De Lyon.

            @Betty :
            que proposez pour identifier les réels taxi privé utilisés à la place des SAMU ?
            Que proposez-vous pour sanctionner ceux qui grillent les feux etc sans aucune autre urgence que de faire plus de courses pour plus de chiffre d'affaires ?

          2. betty - 28 novembre 2019

            c'est assez simple mais aussi assez compliqué : normalement en mission samu nous devons utiliser la sirène 2 tons (et hors samu la 3 tons) seulement voila : la loi et le samu nous autorise à faire des samu avec des ambulances "petit volume" donc non équipées de sirène 2 tons. Dans ce cas, il n'est pas possible de faire la différence.... Mais le bon sens et le civisme devrait faire que le citoyen comme le policier ne cherche pas à savoir et tout simplement laisse passer l'ambulance! Dans beaucoup de pays, les automobilistes laissent même passer les ambu quand elles n'ont pas leur gyro, juste pour leur faciliter la vie. Comme aux USA ou il y a des files dans les resto réservées pour les ambulanciers... Mais bref.... @Abolition, votre question reflète à la fois votre mépris et votre ignorance du métier. je dirais simplement, car je n'ai même pas envie de vous répondre plus : en 13 ans de carrière, le nombre de collègues que j'ai vu abuser de leur sirène se compte sur les doigts d'une seule main. mais évidemment, vous ne me croirais pas..... Et pourtant, je peux vous en donner ma parole d'honneur!

          3. Abolition_de_la_monnaie - 28 novembre 2019

            Merci pour votre précision sur les 2 tons et 3 tons.
            Je ferai attention la prochaine fois.
            "mépris" ?
            Parce que vous voulez dire que les ambulances privées ne sont pas soumises à la rentabilité du nombre de courses par jour ? Qui méprise qui en sous-entendant ça ?
            les enregistrements vidéos, y'a rien de mieux, on verra ça donc, à suivre :o)

          4. betty - 28 novembre 2019

            mépris oui car vous parlez de taxi et de rentabilité. Certains (pas tous loin de la) chefs d'entreprises veulent de la rentabilité mais nous, salarié, pro de santé, qui sommes auprès de nos patients, se moquons de la rentabilité. Nous ne sommes pas payé au patient donc 1 ou 10 patients par jour, c'est la même chose pour nous. C'est un métier de passion, extrêmement rigoureux, physiquement et psychologiquement très dur et 100% de mes 60000 collègues vous diront la même chose : le plus dur dans notre job c'est pas la maladie, la mort ou la paye le plus dur à supporter mais le mépris quotidien des gens envers notre profession ! Des gens comme vous ou comme monsieur @florent deligia

          5. Abolition_de_la_monnaie - 28 novembre 2019

            Rendez-vous à votre prochaine manifestation pour défendre votre chiffre d'affaires. Vous êtes de la FNAP ?
            Moi je vais bien écouter les sirènes et voir si y'a vraiment urgence, on verra qui dit la réalité. 🙂

        2. vieux caladois - 28 novembre 2019

          lu votre explication ci-dessous, en effet c'est une peu compliqué à comprendre...de toutes façons, personnellement, sirène ou pas, je laisse toujours passer...mais cela semble un problème plus vaste que j'ai découvert récemment (urgences de Villefranche) pour faire la différence entre VSL, ambulance assis ou ambulance couché (prises en charge sécu)..et je confirme que les rares fois à utiliser un tel véhicule, j'ai j'ai toujours eu affaire avec des ambulanciers sympas

          1. betty - 28 novembre 2019

            ambulances assises ? Ca n'existe pas 😉 VSL = assis, 3 patients max, Ambu petit ou grand volume = couché, 1 seul patient à bord. Et merci de nous laisser passer 🙂

  5. Mardek On - 28 novembre 2019

    Ne mélangeons pas tout.
    Jamais entendu parler ni d'un ambulancier mort en service ou volontaire se formant depuis ses 10 ans pour pour assurer et assumer bénévolement la garde du dimanche à partir de ... 16, je crois ?
    L'ambulance est la plupart du temps un taxi sanitaire ./

    Au fait au delà du 2 tons il y a un moyen très simple d'identifier un véhicule ordinaire effectuant une mission prioritaire : il est escorté par des gendarmes qui lui ouvrent la voie en sécurisant son non respect des règles habituelles de circulation.

    Questions aux ambulanciers présents :

    Vous effectuez combien de gestes médicaux par an, en situation réelle je veux dire ? Et parcourez combien de kilomètres pour mener des patients à leurs rendez-vous médicaux dans le cadre d'une prise en charge du trajet par la sécu ?

    Vous pensez quoi des livreurs de pizzas prêts à prendre tous les risques pour que la 4 fromages de mme Michu arrive avant d'être froide ?
    C'est exactement l'image que vous donnez de votre métier à chaque fois que vous abusez de votre statut, sur la route comme ici.

    1. betty - 28 novembre 2019

      oh le joli pompier !!!! allez, va jouer avec ton échelle et tes calendriers

      1. vieux caladois - 28 novembre 2019

        vous allez peut-être pouvoir nous éclairer...c'est quoi un taxi sanitaire constaté par le Marc Dékon ? en plus je ne savais pas que les ambulances livrent des pizzas, vous non plus peut-être

      2. Abolition_de_la_monnaie - 28 novembre 2019

        Ce qu'il y a de drôle avec ceux qui parle de "mépris", ce que rapidement on comprend que c'est surtout eux qui méprisent les autres. N'est-ce pas @betty la pro des taxis médicalisés ? 🙂
        Allez, vive les pompiers.

        1. betty - 28 novembre 2019

          j'avais raison quand je disais que je ne voulais pas perdre de mon temps avec vous. On sent tout de suite les trolls habituels venu souvent de petits pompiers volontaires....

  6. Mardek On - 28 novembre 2019

    Ni pompier ni ambulancier, juste gros bouffeur de bornes sur 2 ou 4 roues depuis 88.

    V.C, pour la définition du taxi sanitaire "Google est ton ami" comme on dit chez moi, n'hésitez pas à le solliciter pour enrichir votre vocabulaire.

    https://www.humanite.fr/ambulances-vsl-et-taxis-conventionnes-quels-tarifs-et-combien-cest-rembourse-586807

    Par contre à en juger par vos difficultés de compréhension du dernier paragraphe ne vous pressez pas, prenez le temps de respirer à la ponctuation et s'il le faut relisez le début de la phrase.
    Vous allez y arriver, ne désespérez pas.

    1. vieux caladois - 28 novembre 2019

      c'est un langage...pompier

  7. benbat - 28 novembre 2019

    En lisant les commentaires on resent toute l'animosité entre pompiers et ambulanciers... Je ne suis ni l'un ni l'autre mais connait bien le monde PROFESSIONNEL de la santé pour réitérer mes propos dans un précédent post sur l'article. Tout le monde bien sûr à sa place et heureusement car c'est une nécessité dans le système français. En revanche oui, les formations SPV (je ne parle pas des pro qui sont opés mais qui parfois peuvent faire aussi les kekes) et ambulanciers sont vraiment limites. Je ne vois pas en quoi cela viendrais manquer de respect à certains. Malheureusement, on tire vers le bas actuellement. Y'a qu'à voir déjà pour les infirmiers et pour les aides soignants très certainement dans peu de temps. Après pour finir l'article parle des règles de la route. Pour avoir été ambulanciers il y a déjà un certain temps, je peux certifier que les missions SAMU sont très peu fréquentes par rapport au reste des interventions. Mais peut-être que cela a changé ?...

    1. betty - 28 novembre 2019

      700h pour les ambulanciers contre 70h pour les SP (volontaires ou pro). Les SP se forment entre eux alors que les ambulanciers sont formés par des médecins, infirmières, psy, kiné, neurologues etc etc avec stages en smur, urgences etc.... Il faut donc faire une différence entre les 2 !
      Concernant les mission samu vous faites erreurs, il y en a de plus en plus, et de +en + de compagnies d'ambulances ne se consacres plus qu'à ça : 5150 missions/ jour en france selon l'IGAS sont réalisés par les ambulanciers !

      1. Abolition_de_la_monnaie - 28 novembre 2019

        Pour les infos : auxiliaire ambulancier (L'auxiliaire ambulancier assure les transports sanitaires et la surveillance de patients stables à bord des véhicules sanitaires légers.)
        70 h de formation. (2 semaines)
        https://irfss-auvergne-rhone-alpes.croix-rouge.fr/Catalogue-des-formations/AA/(keywords)/auxiliaire+ambulancier

        1. Mardek On - 28 novembre 2019

          La formation d'ambulancier dure 13 semaines (450/500h) plus 5 semaines de stages d'observation. (https://www.maformation.fr/actualites/comment-devenir-ambulancier-39948) . Je vous invite d'ailleurs à lire le détail des modules afin de vous faire une idée juste du manque total de professionnalisme des ambulancières incriminées dans le fait divers à l'origine de l'article (https://www.lyoncapitale.fr/actualite/pres-de-lyon-deux-gendarmes-agresses-par-des-ambulancieres/), c'est éloquent.

          A titre de comparaison je vous laisse découvrir les différents cursus, des Jeunes Sapeurs Pompiers aux Pompiers Militaires en passant par l'éventail de spécialisations...

          https://www.pompiers.fr/grand-public/devenir-sapeur-pompier

          Perso la dernière fois que j'ai eu affaire à eux c'est le Groupe de Recherche et d'Intervention en Milieu Périlleux qui est venu nous récupérer mon fils de 4 ans et moi au fond d'un canyon d'une grosse vingtaine de mètres... Encore merci au SDIS 07, ici en formation continue :

          https://www.facebook.com/07SDIS/videos/432526490824625/

          1. Mardek On - 28 novembre 2019

            Rhoo, vous m'avez démasqué. C'est clair que vos conditions de travail et votre beau métier font rêver, d'ailleurs c'est connu tous les petits garçons veulent devenir ambulancier mais cet idéal n'est pas accessible à tous : Les candidats se bousculent tellement au portillon que vos employeurs sont devenus hyper sélectifs.

            J'admire votre réussite, l'intelligence et la classe de vos commentaires. Vous êtes absolument charmante.

            Quelle magnifique ambassadrice de votre profession vous faites, chapeau !

          2. Fanaticpsg - 29 novembre 2019

            Oui d'accord mais l'auxiliaire de travaille pas seul dans une ambulance, il lui faut un D. E.

  8. Bob 213 - 28 novembre 2019

    Ça m étonne que deux gendarmes se fassent brutaliser par deux ambulancières et les laisse partir la on nous prend pour des cons un coup de fil et il y a 50 👮 qui arrivent . En plus y a très souvent la police sur place c est bientôt Noël ça chère les indemnités en plus au urgences y a les caméras .🤔

  9. Jasonsmn122 - 28 novembre 2019

    Bonsoir, en réponse à Betty pour son commentaire éclairé... Sur le joli pompier qui doit aller jouer avec sa grande échelle et ses calendriers... Je suis pompiers pro depuis 28 ans en centre d'intervention à forte sollicitation... Forme au phtls, epc, suap... Suis je compétent ? Je laisserai les personnes que je prends régulièrement en charge avec bilan abcde et secondaire transmis systématiquement au crra 15. Je ne parle pas des gestes et techniques, matériels mis en place très régulièrement... Pour finir une petite histoire, sur lyon, départ vsav pour renfort brancardage ambulance privée. À l'arrivée sur les lieux, une personne âgée au sol consciente. Les deux ambulanciers m'indiquent vouloir la relever la mettre sur la chaise portoir et nous demande des bras pour la descendre dans l'escalier étroit. Je leur demande de quoi elle souffre et qu'elles sont les constantes de la victime. Réponse pas de bilan fait il s'agit d'un trauma bénin. Je demande à mes équipiers de faire un bilan. Résultat. Les constantes sont correctes, mais 4 h au sol, avec suspicion de fracture du col du fémur...bravo les diplômes d'état... Alors oui on nous formé de base en 70 h minimum mais cela change et on va continuer à monter en compétence... L'expérience qui s'acquiert sur le terrain représente combien d'heure de formation théorique ? Le cul sur une chaise au chaud ? Ne sois pas trop dur avec le petit pompier qui joue avec son échelle et ses calendriers car quand tu seras incarcéré dans ton ambulance après un accident de circulation (je ne te le souhaite bien évidemment pas) et bien ce sera-ce petit pompier avec ses petites compétences acquises avec ses petites formations qui viendra. Le système est ainsi fait, je n'oublie pas qu'en bout de chaîne il y a des personnes à prendre en charge que ce soit par des blancs, ou des bleus même combat. Quant aux policiers et gendarmes ils font leur job et je leur témoigne mon plus profond respect. Bonne soirée à toutes et tous

  10. Els Uego - 29 novembre 2019

    Si ces véhicules ne sont pas prioritaires, pourquoi donc ont-ils sirène et gyrophare ?

    1. Fanaticpsg - 29 novembre 2019

      Tu veux que l'on parle d'expérience, crois moi que j'en ai vu, grâce à mes années dans le métier, des vertes et des pas mûres de vos prises en charges abominables !!
      Urgences du ch lens, femme enceinte de 7 mois en détresse respi, arrivant aux urges sans notion de trauma en position allongée (décubitus dorsal pour les plus cultivés) avec masque haute concentration O2 sous 3 litres ! La blague... L'IOA s'est bien foutu de vos tronches et moi avec.
      Rassures moi vous êtes bien 3 équipiers dans vos beaux camions dont un gradé qui est sensé savoir ce qu'il fait.
      C'est bien que je disais dans mon précédent commentaire, il y a des bons à rien dans tous les corps de métiers.
      Le système de secours français devient pitoyable !

      1. Fanaticpsg - 29 novembre 2019

        Jasonsmn122, tu as bien suspicion??? Peux tu me donner la définition de suspicion s'il te plaît ???
        Notre diplôme nous permet de discerner d'une réalité à une suspicion. Contrairement à vous...

      2. benbat - 29 novembre 2019

        Là tu commence à me gonfler sérieusement le fan du PSG.
        Un petit peu de vocabulaire technique pour se la jouer un peu et croire qu'on a de la crédibilité.
        Rectum : pour ceux qui ont fait du latin ça veut dire rectum. Pour les autres ça veut dire trou du cul. Tu te reconnais ?...

  11. Mardek On - 29 novembre 2019

    Pour ne pas risquer de surprendre les autres conducteurs et leur demander de les laisser passer en priorité, par simple bon sens et sans que cela ne leur donne le droit de commettre la moindre infraction au code de la route.

    Par exemple coincée dans un bouchon une ambulance privée active son gyro pour demander aux véhicules devant de se serrer à droite afin de lui ménager un passage mais n'a pas le droit de franchir une ligne continue pour se libérer, contrairement à un véhicule officiellement prioritaire qui n'hésitera pas à emprunter la file de gauche à contre-sens en obligeant la circulation à s'écarter.

    Dans le même genre si vous êtes devant une ambulance privée au feu rouge vous n'avez pas le droit de griller le feu pour lui faciliter la vie alors que vous avez le devoir de le faire pour un fourgon du SAMU des pompiers ou de la gendarmerie.

  12. vieux caladois - 30 novembre 2019

    c'est curieux : un simple fait divers semble avoir déclenché un déferlement de passions, l'auteur de l'article Florent Deligia doit en être surpris lui aussi...on assiste à un combat visiblement engagé entre deux tribus avec des belligérants apparus pour l'occasion...personnellement, en tant que patient, j'ai toujours été satisfait des services ambulanciers privés.

  13. Math - 30 novembre 2019

    Il faudrait arrêter cette guéguerre de merde
    Pour le bien des patients !
    Bizarrement dans certaine région tout ce passe bien je penses à la region nantaises par exemple ou blanc et rouge travail régulièrement ensemble.

    D'une part pour un renfort brancardage ou pour descente par echelle quand nécessaire
    D'autre part pour le transport spécifique exemple bariatrique (oui oui les SP appellent les AP pour effectué le transport de leurs urgences).
    Ben oui ça évite de mettre le patient obèse sur palette dans un VTU
    Oui oui vous avez bien lu un patient dans un vtu sur palette (parole de pompier!!!)
    Par manque de véhicule bariatrique.

    Ensuite parlons des carences ambulances tiens
    Je sais que cela vous tiens à cœur les pompiers.

    Ici sur mon secteur du pas de calais pour mon secteur il y a 5 casernes sur ce même secteur .... donc au minimum 10 vsav pour une seul ambulance privée ....
    Comment voulez vous que le soit disponible autant que vous avec un secteur d'intervention plus grand et une seul ambulance ? Impossible 🤷🏻‍♂️
    Au plus loin de notre secteur nous avons 30 minutes de route ..... complètement con imaginé l'attente du patient 😱

    Ensuite combien d'ambulancier privé sont également spv ?
    Beaucoup ! du moins ici toujours dans le 62

    Donc ils ne perdent pas leurs compétences qu'ils soient en blanc ou en rouge ......

    Je suis qu'un simple petit auxiliaire🙄....10ans de privé dont 9 de nuit rien que pour les gardes dep donc autant dire un peu de tout comme urgence ! même des acr 😱 au dingue des ambulanciers privés sur des arrêts cardio respiratoire ha ben merde alors.
    Et pourtant le travail est fait correctement avec le même matériel juste un bonhomme en moins 🤷🏻‍♂️
    Ou alors c'est peut-être grâce à mon binôme de toujours, ancien Volontaire (15ans dont 5 a la BSPP) 🤔🤔

    Passons sous le même ministère de la santé et non des transports ( après tout on transporte bien des patients malades et non des colis)
    Ça aidera peut-être un peu à mettre un terme à cette bataille de merde.
    Travaillons ensemble pour le bien des patients et pour que la chaîne des secours soit correcte pour les patients ! ! !

    Mr les pompiers tout mon respect 😌

  14. Math - 30 novembre 2019

    Et pour finir sur le code de la route
    Prioritaire ou non

    Ici toujours dans le 62 aucun soucis avec les forces de l'ordre.
    Apres il y a sûrement moins d'abus que dans les grandes villes ...

    Sur la route, les gens sont respectueux et laissent passer, que le véhicule soit rouge ou blanc du moment qu'il y a des gyros allumés 👍

    Apres tout comment savoir ce qu'il y a a l'intérieur du véhicule ?
    Que ce soit les pompiers pour une petite entorse de la cheville
    Ou les privés qui transporte un patient pour un avc
    ??

    Comme dans tout les métiers il y a des cons et des pros et passionnés,

    Malheureusement c'est toujours la minorité de cons qui l'emportent dans le souvenir des gens .

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut