Lyon : la rentrée scolaire débute aujourd’hui, ce qu’il faut savoir sur cette nouvelle année

Pour cette deuxième rentrée scolaire sur fond de crise sanitaire, le Covid-19 occupe l’essentiel des débats et un protocole sanitaire a une nouvelle fois été mis en place. Néanmoins, cette année scolaire apporte son lot de changements dans l’Académie de Lyon. 

Ce jeudi 2 septembre, les élèves de l’Académie de Lyon reprennent le chemin de l’école après un été encore marqué par la crise sanitaire. Toujours bien présente, celle-ci a d’ailleurs une incidence sur la rentrée des classes puisqu’un protocole sanitaire strict a été mis en place pour protéger les enfants, comme nous l’avions détaillé dans un précédent article à retrouver ici. Outre les mesures prises pour lutter contre le Covid-19, cette nouvelle année scolaire apporte également son lot de nouveautés dans le département du Rhône. 

Lire aussi : Deuxième rentrée scolaire sous l’ère du Covid-19 à Lyon, ce qu’il faut savoir sur le protocole sanitaire 

Cette année, 44 932 enseignants font eux aussi leur rentrée dans les trois départements couverts par l’Académie de Lyon, à savoir l’Ain, le Rhône et la Loire. Ils auront pour mission d’encadrer 638 300 élèves répartis dans les écoles, collèges et lycées. Pour 2021-2022, les prévisions des services académiques font état d’une baisse des effectifs de l’ordre de 2 088 pour le premier degré (dont 1 538 dans le Rhône). En revanche, dans le second degré (collèges et lycées) leur nombre progresserait de 4 662 (dont 2 678 dans le Rhône).  

154 nouveaux professeurs dans les écoles du Rhône

À cet égard, le recteur de l’Académie, Olivier Dugrip, avait annoncé la semaine dernière la création de l’équivalent de 100 temps pleins de postes d’enseignants. Une mesure assortie de l'ouverture de 63 nouvelles divisions en collège et lycée, "un effort important", selon lui, "afin de maintenir la qualité de nos enseignements". Ce qui doit ainsi permettre, en moyenne, de limiter le nombre d’élèves par classes à 26,9, au collège, et à 31,3 au lycée dans les formations générales. 

Malgré la baisse des effectifs dans les écoles du 1er degré, 200 nouveaux professeurs y ont été nommés, dont 154 pour le seul département du Rhône. Une mesure qui répond notamment au dédoublement "de 100 % des classes de grande section dans les écoles relevant de l’éducation prioritaire, qui va y être étendu progressivement", précise le recteur, un an après celles de CP et CE1. Ce qui, au final, ferait de l’académie de Lyon "la 3e de France en termes de créations de postes". 


"Dès cette rentrée, nous ouvrons donc trois nouveaux établissements dans le département du Rhône. C’est absolument indispensable pour maintenir les conditions d’enseignement", Olivier Dugrip, recteur de l'Académie de Lyon


Trois nouveaux établissements dans la métropole

Afin de répondre aux évolutions démographiques qui touchent les trois départements de l’académie, plusieurs établissements scolaires ouvrent leurs portes ce jeudi. "C’est absolument indispensable pour maintenir les conditions d’enseignement. Dès cette rentrée, nous ouvrons donc trois nouveaux établissements dans le département du Rhône. Le lycée Charles-Mérieux, à Gerland, un collège également situé dans le 7e arrondissement [collège Gisèle Halimi, NDLR] et un autre situé à Saint-Priest [collège Simone Veil, NDLR], ce qui va nous permettre d’accueillir tous les élèves dans d’excellentes conditions", se félicitait le représentant du rectorat.

Lire aussi : Lyon : la rentrée au collège Gisèle Halimi, dans le 7e arrondissement, retardée au mardi 7 septembre

Des ouvertures qui devraient être suivies en 2022 par celles d’un collège à Villeurbanne et d’un lycée polyvalent à Meyzieu et en 2023 par la création de trois nouveaux collèges et un lycée dans le Rhône. Des infrastructures scolaires "nécessaires pour maintenir la qualité de notre service public, qui est de faire réussir tous nos élèves en luttant contre les inégalités scolaires", faisait valoir le 27 août Olivier Dugrip.


"La nouvelle spécialité éducation physique, pratiques et culture sportives [...] permettra aux lycéens de développer des compétences transversales sur les activités physiques sportives et artistiques", selon l'académie de Lyon


Test d’une nouvelle spécialité sportive pour le bac

Cette année scolaire 2021-2022 doit aussi marquer "l’accomplissement de la réforme du lycée général et technologique", selon le rectorat. Afin de simplifier l'organisation de l'épreuve générale et technologique, il a été décidé que le grand oral de fin de cycle serait maintenu, tout comme la répartition entre 60 % d’épreuves terminales et 40 % de contrôle continu. 

Pour la première fois, des lycéens pourront également choisir une nouvelle spécialité intitulée : "éducation physique, pratique et culture sportives". Elle doit notamment permettre aux jeunes qui la choisiront de découvrir la "diversité des secteurs professionnels qui y sont liés". Selon le rectorat, elle sera d’abord proposée dans "1 à 3 établissements par académie à la rentrée 2021 en classe de première, puis en terminale en 2022". 

Lire aussi : La vaccination s'invite dans la rentrée des établissements scolaires de la Métropole de Lyon 

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut