Vélo à Lyon
©Tim Douet

Lyon : la police a commencé la verbalisation des cyclistes

Lors d'une opération de communication organisée ce jeudi la Direction départementale de la sécurité publique du Rhône a verbalisé les cyclistes utilisant des écouteurs ou grillant des feux tricolores. 

La Direction départementale de la sécurité publique du Rhône (DDSP) a organisé une opération de verbalisation des cyclistes ce jeudi soir à Lyon. 10 policiers nationaux et 7 municipaux ont été mobilisés. En tout, 62 infractions ont été relevées. Un utilisateur de trottinette électrique a été sanctionné pour avoir roulé sur un trottoir et 10 sensibilisés  au non-respect des feux rouges et de l'usage d'écouteurs, faute de législation sur ce type de véhicule. 

Du côté des cyclistes, les forces de l'ordre ont donné 42 verbalisations pour non-respect du feu rouge, 2 verbalisations pour usage du téléphone portable tenu en main, 1 verbalisation pour non-respect du feu orange et 16 verbalisations pour circulation avec des écouteurs dans les oreilles. 

La DDSP a par ailleurs publié les chiffres de l'accidentologie dans le Rhône sur la période janvier/mai, le nombre de tués à vélo est passé de 0 à 2, tandis que les blessés ont augmenté de 3,75 % en passant de 80 à 83. Ce sont les piétons qui payent un lourd tribut avec une augmentation de 200 % du nombre de morts (3 en 2018 sur la période et 9 cette année). Du côté des piétons blessés, le chiffre est aussi en forte augmentation de 24,46 %. Enfin, là où les accidents concernant des utilisateurs d'engins électriques comme les trottinettes ou gyropodes et autres, étaient marginaux l'an passé, on compte cette année 58 blessés utilisant ces moyens de transport  (10 l'an passé). Un nombre aussi important en cinq mois que sur toute l'année 2017 et supérieur à l'année 2018 (54 blessés). 

1 commentaire
  1. michaell - 14 juin 2019

    Bravo à notre police municipale et nationale. Ces cyclistes n'ont qu'a être moins arrogants lorsqu'ils font l'effort d'utiliser un mode de transport doux! J'espère que ce genre d'action et la disparition des couloirs de bus/velo rue Herriot va dissuader les utilisateurs de vélos. On ne peut plus rouler tranquille et engorger la ville seul au volant de nos voitures.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut