Lit d'hotel
Lit d’hotel

Lyon : l'ancienne école d'Ainay se transforme en hôtel

L'ancienne école primaire d'Ainay avait été mise en vente le 29 mars dernier. Son nouveau propriétaire Arthur Laeuffer a décidé de transformer l'établissement en hôtel-restaurant d'une capacité de cinquante personnes.

Le propriétaire originaire d'Annecy souhaite ouvrir les portes de son hôtel-restaurant, dès le printemps 2019, dans l'ancienne école primaire d'Ainay. L'établissement fera l'objet d'un réaménagement total "dans le respect de l'histoire de l'édifice" pour accueillir jusqu'à 50 personnes. L'école sera réaménagée pour accueillir, dans 850 m2, un hôtel de 19 chambres, un restaurant de 45 couverts, côté rue de Bourgelat ainsi qu'un café, côté place d'Ainay. "Mon souhait est de créer, dans le respect de l'histoire de l'édifice, un petit établissement convivial, tel que peut l'être une maison de famille", se confie Arthur Laeuffer, propriétaire du lieu.

Entre modernité et respect de l'édifice

Pour sa première acquisition, l'Annécien a décidé de viser haut ! Les chambres ciblent une classification quatre étoiles. La rénovation alliera le charme d'antan du bâtiment à la modernité, notamment avec l'installation d'un ascenseur vitré au cœur des escaliers centraux. Quant au restaurant accessible aux personnes extérieures à l'hôtel, il proposera une cuisine lyonnaise légère et accessible à tous "pour attirer le plus grand nombre".  Le nom de l'établissement reste encore à décider, l'appellation "Hôtel d'Ainay" déjà utilisée. Ouverture prévue pour le printemps 2019.

à lire également
Jean-Claude Lavorel, à Lyon, en novembre 2018 © Tim Douet
En 2018, Lavorel a marqué le petit monde de l’hôtellerie indépendante en rachetant coup sur coup l’Auberge de Letraz et le Palace de Menthon au bord du lac d’Annecy, le Chabichou et son restaurant gastronomique à Courchevel et en ouvrant le Kopster à Décines. Jean-Claude Lavorel a bien voulu nous accorder un entretien sur la nouvelle stratégie de son groupe en matière hôtelière.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut