météo ciel nuage soleil pluie
Gare de la Part-Dieu © lyon © Tim Douet

Lyon : l'activité économique de retour à la normale en juin ?

La Banque de France se veut optimiste pour le mois de juin concernant la reprise de l'activité économique dans les secteurs industriels, du service et du bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes.

Selon la dernière enquête régionale de la Banque de France*, “après la chute historique de la production industrielle en mars et avril, les mesures de déconfinement ont permis une relance de l’activité conforme aux anticipations formulées le mois dernier.” Pour le moment, le retour à des niveaux d’activité d’avant-crise est loin d’être atteint, les entreprises industrielles de la région affichent une remontée de près de 20 points des rythmes de production entre avril et mai. “Ainsi, le jugement des chefs d’entreprises sur leur niveau d’activité passe de 47 % du niveau jugé normal pour la saison en avril, à 66 % en mai. Les progressions restent toutefois assez hétérogènes entre les différents secteurs interrogés, avec un rattrapage plus soutenu pour les branches fortement affectées par la crise, au premier rang desquelles, la fabrication de matériels de transport”, précise la banque de France. 

Concernant le mois de juin, les anticipations sont favorables, “avec une activité qui pourrait se porter à plus de 80 % d’un mois de juin « normal », même si cette évolution est contrainte par des carnets insuffisamment reconstitués du fait de l’incertitude qui pèse sur l’ampleur de la demande globale”. 

Du côté des services marchands, leur activité a nettement progressé depuis le déconfinement, à l'exception de l'informatique “qui affiche un repli de son courant d’affaires en provenance de la clientèle industrielle notamment”. Le niveau d’activité en mai avoisine voire dépasse parfois les trois quarts d’une activité habituelle en cette période. Malgré la vente en emporter, l'hébergement-restauration reste à un niveau très en dessous des normales. “Dans un contexte de reprise globale, les prévisions pour les prochaines semaines sont évidemment mieux orientées et pourraient combler une partie du retard accumulé, avec un niveau d’activité estimé à 83 % d’un mois de juin classique”, écrit la banque de France.

Enfin, le bâtiment se redresse fortement avec une activité qui dépasse 70 % d’un mois de mai classique -contre 20 % en avril-. Le secteur profite des mesures de déconfinement, tant sur le segment du gros œuvre que du second œuvre, et une remontée des effectifs accompagnerait cette amélioration de l’activité. “Les carnets de commandes restent correctement garnis, après deux mois de quasi- interruption des chantiers. Ainsi, une nouvelle hausse d’activité pour le mois de juin est attendue, sans pour autant permettre encore un retour au plein exercice du secteur”, conclut la banque. 

*Enquête d’opinion réalisée du 27 mai au 4 juin 2020 auprès d’un échantillon représentatif composé de 1 150 entreprises, dans un contexte de crise sanitaire majeure et inédite et qui évolue rapidement. 

1 commentaire
  1. Jol - mar 16 Juin 20 à 5 h 07

    le resultat des elections fera que l'on continue à vivre correctement à Lyon (équipements , services infrastructures etc) et avec de l'activite économique

    ou pas...

    l'absence de campagne est deprimante
    un vrai deni de démocatie comme si les collectivités locales et leur gestion n'avait pas d'impact

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut