Hôtel de police © Tim Douet
© Tim Douet

Lyon : ivre, il percute 11 voitures et jette l'éthylomètre sur le policier

Un conducteur ivre a percuté onze véhicules à l'arrêt dans la nuit de samedi à dimanche route de Vienne, dans le 7e arrondissement de Lyon. Contrôlé par un policier, il lui a jeté l'éthylomètre dessus.

Des Lyonnais stationnés route de Vienne dans la nuit de samedi à dimanche ont eu une bien mauvaise surprise dimanche matin. En effet, un conducteur, ivre, a percuté onze véhicules stationnés route de Vienne dimanche vers 4h du matin, rapporte Le Progrès.

Le conducteur a ensuite été contrôlé par un policier. Mécontent, il lui a jeté l'éthylomètre dessus et s'est rebellé. Il a été placé en garde à vue.

5 commentaires
  1. vieux caladois - 1 juillet 2019

    et la longue liste des faits divers violents s'allonge ...

  2. Abolition_de_la_monnaie - 1 juillet 2019

    Et oui, c'est comme ça qu'on arrive à faire du clic ! Pas avec des débats de fond qui épuisent mentalement les citoyens ! :o)
    Mais rassurez-vous la violence a toujours existé et toujours fait vendre des journaux. Par contre, à l'école ça n'a toujours pas évolué dans le domaine "expliquer la violence pour ne plus la glorifier"... Alors c'est la télé qui éduque le peuple avec ces séries américaines tous les jours où les meurtres sont là à chaque épisode.
    ça change les "jalons de la vie", non ?

    1. JANUS - 1 juillet 2019

      Plus con tu meurs !

  3. Zone de non droit ! - 2 juillet 2019

    La lecture de ce commentaire montre qu'un bon "jalon" serait de se taire... ou de se renseigner sur l'environnement d'un quartier.
    Dimanche matin 4h... à proximité une boîte de nuit. Bruit et tapage, bagarres avec parfois des armes, trafics de drogues, sexe en pleine rue, dégradations etc, etc.
    Les ivresses publiques sont régulières tout comme les comportements altérés par les usages de stupéfiants.
    Des accidents ont déjà animés les nuits.
    Enfin, une mairie à tel point passive passive qu'elle semble complice et des riverains à bout. C'est la vérité de ce quartier.
    Maintenant une question factuelle se pose : comment expliquer la violence pour ne plus la glorifier à un individu tellement bourré qu'il percute 11 voitures et se rebelle ? Rien à voir avec de l'idéologie stérile donc.

    1. vieux caladois - 2 juillet 2019

      avez-vous remarqué que quand on ose écrire de telles vérités on est facilement taxé de con (vieux ou pas) ou de réac ? la mode est à la bien-pensance et il ne faut surtout pas dénoncer les défauts de notre société...et après on s'étonne qu'une majorité silencieuse ait voté ainsi pour les élections, qu'elles soit européennes ou non...et beaucoup considèrent que la France est un pays où tout est permis

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut