Hôtel de police © Tim Douet
© Tim Douet

Lyon : il provoque une course-poursuite pour un feu rouge grillé

L’individu se rendait mardi 29 octobre à une soirée le jour de ses 21 ans. Alors qu’il n’était ni sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiant il a refusé d’obtempérer à une voiture de police suite à un feu rouge grillé.

Il était 23h30 lorsque des policiers sont tombés dans le 8e arrondissement sur une voiture à vive allure en train de griller un feu rouge. Tout aurait pu se conclure par une simple amende, mais le chauffard a refusé d’obtempérer aux injonctions des forces de l’ordre.

Le chauffard aurait fait une pointe à 170 km/h

Une course-poursuite c’est engagé sur le périphérique, l’A7, d’après le Progrès la voiture Lancia du fuyard aurait même fait un pique de vitesse à 170 km/h. Le pilote est finalement bloqué avenue Berthelot. Une fois arrêté il a refusé de sortir de son véhicule au point d’en être extirpé de force.

Les policiers découvrent alors un profil atypique. Victor, jeune conducteur fêtait ses 21 ans, avec un ami il se rendait à une soirée. Il n’était ni ivre, ni sous l’emprise de stupéfiant ni recherché par la police. Difficile d’expliquer la raison de ce coup de folie particulièrement dangereux.

En comparution immédiate le président du tribunal a tâché d’en apprendre plus. Le jeune homme s’est borné à expliquer qu’il n’avait pas compris que les trois voitures lancées à sa poursuite étaient des véhicules de police, il croyait avoir à faire au SAMU.

Les raisons de ce coup de folie restent floues

La procureure a tenté elle aussi de trouver une explication plus convaincante à l’attitude ubuesque du garçon : le passager de la voiture n’avait pas le droit d’être présent dans le 7e arrondissement. Victor n’en dira pas plus. Il a été condamné à dix mois de prison, dont cinq avec sursis, une suspension de permis et la confiscation de sa voiture.

Faire défiler vers le haut