Emma Utgès est la directrice du théâtre le Guignol de Lyon (Lyon 5) et de la compagnie M.A qui s’y produit.

"La satire politique est l'essence de Guignol" Emma Utgès (Vidéo)

Emma Utgès est la directrice du théâtre le Guignol de Lyon (Lyon 5) et de la compagnie M.A qui s'y produit. Elle vient sur le plateau de "6 min Chrono" pour retracer les grandes lignes de l'histoire Guignol. L'occasion aussi de parler du prochain spectacle "Gnafron Papa solo" du 12 février au 6 mars.

Peu d'informations nous sont parvenues de Laurent Mourguet, le créateur de Guignol, né au XVIIIe siècle. Parmi ses innombrables activités, il aurait ainsi été arracheur de dents. Emma Utgès explique :  "Ce serait à ce moment-là qu'il aurait créé Guignol. Il y a plein d'histoires différentes mais c'est celle qui semble la plus vraisemblable. Cela se faisait ainsi, on arrachait les dents avec des petits spectacles de marionnettes. A l'époque c'était plutôt du Polichinelle. Il aurait ainsi débuté avec du Polichinelle (NDLR : un des personnages de la commedia dell'arte).


En fait, Laurent Mourguet aurait sculpté Gnafron en premier.


Le mythe dit aussi qu'il avait un acolyte, qui jouait de la musique et qui du jour au lendemain n'est plus là. Il aurait décidé de fabriquer sa première marionnette à l'effigie de ce musicien qui s'appelle le Père Ladré. Ce personnage c'est Gnafron. En fait, il aurait sculpté Gnafron en premier. Comme Gnafron Polichinelle était un duo qui ne marchait pas, c'est là qu'il aurait créé Guignol à son image, avec ses traits à ce qu'il paraît".

Guignol d'aujourd'hui

Comment, après deux siècles, s'approprier Guignol ? La marionnettiste répond : "On s'inscrit dans la tradition au sens de transmission. Il y a donc une évolution. On n'est pas dans une tradition figée au contraire, on cherche à faire évoluer Guignol et son théâtre avec son temps et son époque pour qu'il puisse perdurer. Si Guignol reste bloqué en 1808, il n'intéressera pas le public d'aujourd'hui".

La satire politique

Guignol semble, en effet, dès l'origine lié à la satire politique, notamment des élus du conseil municipal de Lyon, ou bien du répertoire classique joué dans les théâtres institutionnels lyonnais. Loin du cliché du spectacle pour enfants. Emma Utgès avance : "Nous nous inscrivons dans cette veine. La satire politique c'est l'essence de Guignol. Il y a la Gazette locale. Il y a des spectacles spécialement réservés aux adultes autour d'actualités politiques, notamment la présidentielle dans notre cas, nous n'allons pas nous priver.


La satire politique c'est l'essence de Guignol.


Il y a des spectacles écrits exprès pour cette élection. On ne les joue qu'une seule fois donc chaque soirée est unique. Pareillement, dans nos spectacles plus familiaux - notamment "Gnafron Papa solo" - nous partons toujours d'un fait de société ou de quelque chose qui nous touche. Dans ce cas le titre parle de lui-même, mais ça peut être l'addiction aux écrans, la planète... Il y a toujours une base qui touche les gens d'aujourd'hui et à partir de laquelle on invente une histoire".

Le prochain spectacle : Gnafron Papa solo

"C'est un spectacle avec des créations de lumières, des déplacements de décors. Il y a des chorégraphies. Il y a un musicien qui joue en direct à l'avant-scène, donc nous allons aussi voir tout ce qu'il propose. C'est une création, il y a une écriture contemporaine, et une mise en scène contemporaine aussi. On est à la fois dans le castelet - là où les marionnettistes sont cachés - mais aussi à l'extérieur puisqu'il y aura de l'interaction avec le musicien et l'image dans la fenêtre. Déjà on sort un peu du traditionnel en faisant cela" analyse la directrice du théâtre le Guignol de Lyon.

Retrouvez le prochain spectacle du Guignol de Lyon, Gnafron Papa solo, du 12 au 27 février à 10h30 et 15h30 tous les jours, puis mercredi 2 mars à 10h30 et 15h30, samedi 5 et dimanche 6 mars à 15h30. Au 2, rue Louis Carrand, 69005 Lyon.

Lire aussi : Il y a 20 ans :"Guignol a dégoné"

Lire aussi : Cinq choses que vous ignorez sur Guignol

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut