Rassemblement à Lyon de la communauté chinoise en hommage à Liu Shaoyao
© Elise Anne

Lyon : du silence, des fleurs et des bougies pour Liu Shaoyao

La communauté chinoise s’est rassemblée mardi soir, place de la Comédie, à Lyon. Une soixantaine de personnes ont exprimé leur solidarité avec les proches de Liu Shaoyao, abattu par un agent de police à Paris le 26 mars dernier. Une manifestation qui a aussi servi à exposer l’inquiétude des Chinois de Lyon concernant leur protection.

Rassemblement à Lyon de la communauté chinoise en hommage à Liu Shaoyao

© Elise Anne
Rassemblement à Lyon de la communauté chinoise en hommage à Liu Shaoyao

Des bougies dessinaient les mots PAIX et SECURITE devant l’hôtel de ville de Lyon. Ce mardi 4 avril, la communauté chinoise est venue déposer des fleurs et se recueillir, en silence.

Une atmosphère intime et discrète règne sur la place de la Comédie. Les entrées dans la zone de manifestation sont contrôlées et une trentaine d’agents de sécurité surveillent le périmètre, laissant un grand espace pour rendre hommage au défunt, en petit comité.

Une recrudescence des violences envers la communauté chinoise

Lo Kear Kun, président de l’Association des Chinois de Lyon et de la région Auvergne-Rhône-Alpes, parle de "manifestation préventive", pour une communauté qui "n’est pas en sécurité à Paris ou dans les zones touristiques et qui commence à rencontrer de plus en plus de problèmes à Lyon". Vols de téléphones, cambriolages, harcèlement de rue… les témoignages sont nombreux. Le président de l’association déplore "une augmentation de la fréquence des incidents, qui soulève des inquiétudes et ne renvoie pas une bonne image de la ville de Lyon".

Rassemblement à Lyon de la communauté chinoise en hommage à Liu Shaoyao

© Elise Anne
Rassemblement à Lyon de la communauté chinoise en hommage à Liu Shaoyao

Ma Phan, présidente de l’Association des femmes chinoises de Rhône-Alpes et de la Fédération des chefs d’entreprise chinois de Lyon, remarque de plus en plus d’actes de délinquance vis-à-vis de la communauté asiatique et chinoise : "Une peur s’installe, et on est de plus en plus touchés. Certains associent les Chinois à des touristes, qui ont de beaux vêtements et certainement de l’argent en liquide sur eux. Ils sont alors ciblés."

Une volonté d’apaisement des tensions

La communauté chinoise témoigne d’un souhait de paix et de protection. Ils étaient réunis hier soir pour montrer que, face à la violence, ils ne se laisseront pas faire. Pour Gui Berger, membre de la communauté, c’est très clair : "On aime la France, on en respecte les règles, on y travaille, mais on s’exprime, car la sécurité est une priorité pour nous, qui nécessite plus de moyens." Garder confiance en la police est "indispensable", selon Alexis Chvetzoff, enseignant et étudiant en médecine chinoise. Pour lui, il est important de compter sur les forces de l’ordre pour que "tout le monde puisse vivre ensemble sereinement".

Huit membres de la communauté ont rendez-vous avec Jean-Yves Sécheresse, l’adjoint à la sécurité du maire de Lyon, ce mercredi 5 avril, pour exposer les problèmes de violence rencontrés à Lyon. Pour Lo Kear Kun, cet échange aura pour but de donner plus de détails à la mairie de Lyon quant à la situation actuelle afin qu’elle puisse agir "car, chinois ou pas, nous avons les mêmes besoins de protection".

Les circonstances du décès de Liu Shaoyao encore floues

Rassemblement à Lyon de la communauté chinoise en hommage à Liu Shaoyao

© Elise Anne
Rassemblement à Lyon de la communauté chinoise en hommage à Liu Shaoyao

Yan vient tout juste d’arriver de Chine. Hier, elle a déposé un bouquet de fleurs près des bougies qui tapissent la place de la Comédie, en l’honneur de Liu Shaoyao. Elle estime que ce qui s’est passé à Paris n’est “pas normal” et demande "justice" pour le défunt et ses proches. Pour elle, face à cette violence, "tout le monde doit être triste, et pas seulement la communauté chinoise".

En réponse à des circonstances pas encore clarifiées, Alexis Chvetzoff pense que l’enquête judiciaire est primordiale : "On peut accepter qu’il y ait des accidents, mais on veut être éclairés sur ce qui s’est passé exactement ce soir-là au domicile de Liu Shaoyao." Un avis partagé par Yao Sauai, agent de sécurité de la manifestation, qui préfère ne pas se prononcer : "Je ne peux rien dire sur ce qui s’est passé à Paris au moment du drame tant que l’affaire n’est pas jugée. J’attends d’avoir plus d’informations. En tout cas, pour l’instant, j’ai encore confiance en la police française."

à lire également
Ils pensaient vendre leur maison avec un terrain de 600 m2 à un particulier, Lyon en a décidé autrement. La Métropole a usé de son droit de préemption pour acheter le lot et le transformera en jardin public. Avec la hausse des températures et des étés toujours plus caniculaires, la création d’îlots de fraîcheur devient un […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut