Métro TCL © Tim Douet

Lyon : des tickets TCL gratuits pour les “touristes d'affaires”

La métropole de Lyon a voté une délibération permettant d'offrir 50 000 tickets TCL 1 jour aux touristes d'affaires. Une décision qui a été vivement critiquée par les partisans de la gratuité pour tous.

Dans une délibération adoptée lundi, la métropole de Lyon a voté la subvention du “Pass congrès”, un ticket TCL pour les touristes d'affaires à Lyon. En tout, 50 000 “TCL Pass 1 jour” seront pris en charge à 70 % par le Grand Lyon et 30 % par le Sytral. L'objectif de la collectivité et d'augmenter son attractivité pour “attirer à Lyon de grands congrès internationaux, concourant à l’attractivité et au dynamisme économique”. “En réunissant plusieurs milliers de participants, pendant 3 à 5 jours en moyenne, ces événements génèrent des retombées économiques significatives pour le territoire (hôtellerie, restauration et commerces). Les congressistes dépensent en moyenne environ 180 euros par jour et par personne. Les participants sont des chercheurs ou des médecins en provenance du monde entier qui concourent également à l’attractivité et au dynamisme scientifique et universitaire de Lyon”, justifie la délibération. L'achat de ces tickets coûtera 105 000 euros au Grand Lyon et 45 000 euros au Sytral. Jusqu'ici, ce “TCL PASS 1 jour” était vendu pour 3 euros.

“Une politique pour les riches”

Ce texte a été vertement critiqué par Nathalie Perrin-Gilbert (GRAM) qui a dénoncé une politique “qui ne prête qu’aux riches” et “pas aux Lyonnais”. “Certaines et certains n’ont pas manqué de nous expliquer que la gratuité ce n’était pas bien, c’était démagogique, cela nuirait aux investissements du Sytral, etc, etc (…) Mais visiblement pour bénéficier de la gratuité il faut ne pas habiter Lyon et il faut avoir un pouvoir d’achat largement supérieur à la moyenne. Nous ne pensons pas non plus qu’un homme ou une femme vaut pour ce qu’il ou elle est capable de dépenser en une journée”, a-t-elle dénoncé. La maire du 1er arrondissement a par ailleurs tancé le “cynisme” de l'exécutif de David Kimelfeld alors “qu’au 1er janvier 2020 le tarif des abonnements mensuels va augmenter.” La délibération a finalement été adoptée à une très large majorité.

à lire également
Alors que le Sytral organise sa cérémonie des voeux 2020 ce vendredi 24 janvier, la question du coût très élevé de cet événement, 150 euros par personne, a été soulevée.
10 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 17 décembre 2019

    Enorme ! 😀
    Ces LREM sont vraiment sans aucune limite dans le foutage de gueule ! 😀
    Offrir les transports pour ceux qui ont les moyens, et ne rien faire pour les lyonnais alors que ça enlèverait une grande partie de la pollution de notre ville...
    On rayonne à Lyon, mais par notre ignominie.

  2. FEFI - 17 décembre 2019

    A part les congrès scientifiques, dans le tourisme d'affaire on est remboursé de ses frais alors? On marche ou pas?

  3. En avant Simone - 17 décembre 2019

    C'est honteux.
    Ce qui est honteux aussi, c'est qu'a part NPG aucun autre politique ne se soit saisi de l'affaire.

  4. Georges Marchais - 17 décembre 2019

    C'est une blague ? On est le premier avril ?

    Ils donnent des tickets gratuits à des gens qui ont des revenus et des remboursements de frais quasiment illimités ?

  5. philippechaumont - 19 décembre 2019

    La "haine des riches", c'est très tendance en ce moment et elle a de toute évidence de beaux jours devant elle. Il est donc effectivement urgent de s'insurger contre cette mesure pourtant pleine de bon sens qui consiste à donner 3 euros par jour pour faire venir à Lyon une foule de gens qui dépensent sans (trop) compter dans nos commerces et nos prestataires de service. Je suis certain que pour la somme que cela représente investie en publicité, l'effet sur l'attraction de la place lyonnaise serait moins marqué car offrir les transports gratuitement aux congressistes simplifie énormément la gestion de beaucoup d’événements où il aurait fallu que les organisateurs mettent en place un système de transport gratuit pour les participants. Cette "polémique" me semble un peu surjouée par NPG car finalement, voir les "riches" prendre les transports publics comme tout le monde, n'est-ce pas quelque chose qu'il faudrait encourager ? Evidemment la gratuité des TCL pour tous les utilisateurs est une idée intéressante bien que pour ma part je préférerai lier cette gratuité aux conditions de ressource mais en tout état de cause elle coûterait des sommes bien plus considérables que ce qui est en jeu ici et qui s’apparente bien plus à un "coup de com" qu'à une mesure de justice sociale.

  6. Galapiat - 19 décembre 2019

    toujours une mauvaise raison pour justifier une mesure injustifiable, le "gratuit" n'existe pas ; on a toujours en bout de chaine quelqu'un qui paie , ensemble des usagers, impôts. Quant aux conditions de ressources c'est pour bientôt le paiement de ses courses fonction du quotient familial qui permet de vivre au crochet de ceux qui bossent dur.

    1. philippechaumont - 20 décembre 2019

      Ce que je voulais dire c'est que c'est une manière comme une autre de dépenser un budget publicitaire et que je la trouve plutôt efficace. Ayant eu autrefois à participer à l'organisation de manifestations scientifiques, je peux vous dire que le transport est souvent un casse-tête.

  7. Marc LOGIER - 19 décembre 2019

    A Paris, en Ile de France, les transports sont entièrement gratuits pour les demandeurs d'emploi. A Lyon, le tarif est de 9, 20 euros mensuels x 12.
    Il était bien évidemment urgent de donner aux plus nécessiteux que les demandeurs d'emploi: ces participants à des congrès dont les frais de déplacement, hôtellerie et restauration sont largement la plupart du temps remboursés par les instances qui les missionnent.
    La politique Kimelfeld fait semblant de se démarquer du modèle Collomb alors qu'elle n'en est que la simple copie.
    @ Galapiat: moi ce qui me saoule ce sont les jérémiades sempiternelles de ceux qui prétendent "bosser dur" (ça reste à prouver) et qui en veulent aux autres qui n'ont pas la chance d'être comme eux. C'est inepte mais pas très étonnant de votre part on a pris l'habitude de lire vos idées d'arrière garde et surtout vos clichés à 2 balles.

  8. Georges Marchais - 20 décembre 2019

    il n'y a pas de haine des riches, seulement une indignation contre les inégalités et la spoliation des plus pauvres.

    1. Abolition_de_la_monnaie - 20 décembre 2019

      ça ne sert à rien de s'indigner si ensuite c'est pour approuver l'usage de l'outil qui fait les barrières entre les humains, l'outil qui pousse à la raréfaction (dès qu'il y a trop, on laisse pourrir parce que ce n'est pas rentable, et il ne faut surtout pas qu'il y ait suffisamment pour tous sinon les marchés chutent).
      Sans oublier que le système a besoin de monnaie pour payer des gens pour taper sur d'autres ou leur faire peur. Ce n'est pas pour rien que le gouvernement a déjà fait des dérogations à son "super régime des retraites", dérogations pour les policiers (et on ne parle pas des retraités de l'armée...)

      :o)

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut