Métro TCL © Tim Douet

Lyon : des tickets TCL gratuits pour les “touristes d'affaires”

La métropole de Lyon a voté une délibération permettant d'offrir 50 000 tickets TCL 1 jour aux touristes d'affaires. Une décision qui a été vivement critiquée par les partisans de la gratuité pour tous.

Dans une délibération adoptée lundi, la métropole de Lyon a voté la subvention du “Pass congrès”, un ticket TCL pour les touristes d'affaires à Lyon. En tout, 50 000 “TCL Pass 1 jour” seront pris en charge à 70 % par le Grand Lyon et 30 % par le Sytral. L'objectif de la collectivité et d'augmenter son attractivité pour “attirer à Lyon de grands congrès internationaux, concourant à l’attractivité et au dynamisme économique”. “En réunissant plusieurs milliers de participants, pendant 3 à 5 jours en moyenne, ces événements génèrent des retombées économiques significatives pour le territoire (hôtellerie, restauration et commerces). Les congressistes dépensent en moyenne environ 180 euros par jour et par personne. Les participants sont des chercheurs ou des médecins en provenance du monde entier qui concourent également à l’attractivité et au dynamisme scientifique et universitaire de Lyon”, justifie la délibération. L'achat de ces tickets coûtera 105 000 euros au Grand Lyon et 45 000 euros au Sytral. Jusqu'ici, ce “TCL PASS 1 jour” était vendu pour 3 euros.

“Une politique pour les riches”

Ce texte a été vertement critiqué par Nathalie Perrin-Gilbert (GRAM) qui a dénoncé une politique “qui ne prête qu’aux riches” et “pas aux Lyonnais”. “Certaines et certains n’ont pas manqué de nous expliquer que la gratuité ce n’était pas bien, c’était démagogique, cela nuirait aux investissements du Sytral, etc, etc (…) Mais visiblement pour bénéficier de la gratuité il faut ne pas habiter Lyon et il faut avoir un pouvoir d’achat largement supérieur à la moyenne. Nous ne pensons pas non plus qu’un homme ou une femme vaut pour ce qu’il ou elle est capable de dépenser en une journée”, a-t-elle dénoncé. La maire du 1er arrondissement a par ailleurs tancé le “cynisme” de l'exécutif de David Kimelfeld alors “qu’au 1er janvier 2020 le tarif des abonnements mensuels va augmenter.” La délibération a finalement été adoptée à une très large majorité.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut