Drogue
©LIONEL BONAVENTURE / AFP

Lyon : des sprays nasaux anti-overdose distribués par les HCL

Les hospices civils de Lyon ont annoncé que les services d’addictologie de l’hôpital de la Croix Rousse et de l’hôpital Édouard Herriot vont pouvoir prescrire aux toxicomanes un spray nasal anti-overdose.

"Les 'save shot' avaient été évoqués au moment de la mort de Prince... L’idée est de mettre à disposition du toxicomane, le traitement qu’appliquent les équipes de secours lorsqu’elles sont alertées pour une overdose. Soit le patient s’auto-administre 'l’antidote', soit ce sera son entourage, plus probablement, qui le traitera", indiquent les HCL.

Ce spray est à base de Naloxone, appelé NALSCUE "est simple d’utilisation, mais il ne remplace pas la prise en charge du SAMU et l’hospitalisation, car son effet est temporaire", prévient Philippe Lack prescripteur du traitement et chef du Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie de l’hôpital de la Croix-Rousse. Une fois l’autorisation de mise sur le marché obtenue, le dispositif devrait être largement étendu.

Selon les HCL, on estime à 350 le nombre des décès annuels par overdose en France. Dans la région lyonnaise, on évalue le nombre d'usagers de drogue entre 5600 et 9500, un grand nombre d'entre eux pourraient, à l'avenir, bénéficier de ce nouveau traitement de réduction des risques d'overdose.

En chiffre :

• 180.000 à 250.000 personnes sont dépendantes à l’héroïne. Parmi elles, 60.000 bénéficient de traitement de substitution à la méthadone et 100.000 à la buprénorphine.

• On compterait d’autre part entre 2.000 et 4.000 morphinomanes.

à lire également
Faire défiler vers le haut