prostitution
©REMY GABALDA / AFP

Lyon : des prostitués ont manifesté à Lyon ce samedi

Une quarantaine de prostitués ont manifesté avenue Tony-Garnier, dans le 7e arrondissement, dans la soirée de samedi. Elles souhaitaient dénoncer les violences dont elles étaient victimes ainsi que les difficultés que leur posent les arrêtés anti-prostitution.

Pendant une trentaine de minutes, samedi, entre 21h15 et 21h45, une quarantaine de prostitués ont exprimé leur mécontentement à l’aide de pancarte, dans le quartier de Gerland, selon les informations du Progrès. Habitué à installer leurs camionnettes dans la contre-allée de l’avenue Tony-Garnier, l’endroit a été rendu inaccessible au début du confinement par des blocs de béton. Elles souhaitent que la municipalité renonce à ses arrêtés anti-prostitution, notamment celui interdisant le stationnement des camionnettes.

Sans alternative, elles ont commencé à occuper d’autres rues du quartier, dont la Cité-jardin. Perturbant le business des dealers, elles ont subi plusieurs agressions dont l’une remonte seulement au 11 juin.

Lyon  : tirs de mortier, bataille rangée sur fond de prostitution et trafic de drogue

à lire également
Depuis ce matin, les militants de Greenpeace France, Attac et de la Confédération paysanne de Lyon manifestent devant les permanences parlementaires des députés ayant ratifié le CETA. L’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada a été voté devant l’Assemblée Nationale il y a tout juste un an.
1 commentaire
  1. JANUS - 10 juillet 2020

    S'il y a une profession à risque c'est bien celle-ci.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut