Vallée de la chimie ©Wikipédia Commons
Vallée de la chimie ©Wikipédia Commons

Combien de sites Seveso entourent Lyon ? Les villes concernées

L’accident qui a eu lieu cette nuit à Rouen rappelle que la ville et la métropole de Lyon comptent de nombreux sites Seveso. Des entreprises qui manipulent ou fabriquent des substances dangereuses encadrées par la loi et par des plans de prévention des risques technologiques.

Un incendie s'est déclenché cette nuit dans une usine classée Seveso à Rouen. Ce sinistre est toujours en court et une importante fumée noire s'échappe des lieux, cet incident dont on ne connaît pas encore l'origine. 

Une entreprise Seveso est celle qui a une activité liée à la manipulation, la fabrication, l'emploi ou le stockage de substances dangereuses. Les sites classés Seveso doivent répondre à une directive européenne qui impose des règles de maîtrise des dangers en cas d'accidents majeurs impliquant des substances dangereuses. Cette directive a pris le nom de la ville de Seveso en Italie où une catastrophe a eu lieu en 1976, quand un nuage d'herbicide avait provoqué une très forte pollution de l’air.

La métropole de Lyon compte plusieurs entreprises classées Seveso. Des sites séparés en deux niveaux de dangerosité (seuil haut ou seuil bas). 

Selon le site du ministère de la Transition écologique et solidaire, parmi les seuils hauts on retrouve :

  • Interra Log à Chassieu
  • Gifrer Barbezat à Décines-Charpieu
  • Rhône Gaz à Feyzin
  • Serpol à Feyzin
  • Total Raffinage à Feyzin
  • Safram à Genas
  • Safram à Genay
  • Basf Agri-Production à Genay
  • Univar à Genay
  • Suez à Givors
  • Total additifs à Givors
  • Depot Petrolier Lyon (7e)
  • Entrepot Petrolier de Lyon (7e)
  • Stockage Petroliers du Rhône (Lyon 7e)
  • Essex à Meyzieu
  • Arkema à Pierre-Bénite
  • Cotelle à Rillieux-la-Pape
  • Pyragric Industrie à Rillieux-la-Pape
  • Elkem à Saint-Fons
  • Kem One à Saint-Fons
  • Rhodia Operations à Saint-Fons
  • ADG à Saint-Genis Laval
  • Crealis à Saint-Priest
  • Société du dépôt de Saint-Priest

Parmi les seuil bas retrouve :

  • Chimimeca à Chassieu 
  • Air Liquide Sogif à Feyzin
  • Scori à Givors
  • Chromalpes à Meyzieu
  • Merck Sante à Meyzieu
  • Novacyl Saint-Fons
  • DBP à Saint-Priest
  • EC Mayet à Saint-Priest
  • Suez à Ternay
  • Serpol à Vénissieux

Le Grand Lyon, a mis en place plusieurs plans de prévention des risques technologiques (PPRT) qui organisent justement la cohabitation entre les zones industrielles à risques et les riverains. PPRT est adopté pour chaque site industriel classé Seveso à haut risque.

Dans l'agglomération quatre PPRT sont en vigueur : 

  • Vallée de la chimie,
  • Tacs à Givors,
  • BASF Coatex à Neuville-sur-Saône et Genay,
  • CREALIS et SDSP à Saint-Priest.
à lire également
1 commentaire
  1. Galapiat - 27 septembre 2019

    ne négligeons pas que nombre de sites classés construits loin d'habitats se sont vus vite rattrapés par l'urbanisation , le plus flagrant Feyzin le faible cout des terrains y est surement pour quelque chose ? Même réflexion pour les aéroports, Saint Exupery un bon exemple. la solution après Paris, construire Lyon à la campagne !!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut