Lyon : après ceux de 20 euros, d'autres faux billets en circulation

Au printemps, de faux billets de 20 euros réservés au tournage de film et tour de magie sont apparus en France. Le phénomène concerne désormais d'autres types de coupures.

Le phénomène de "l'argent de cinéma" prend de l'ampleur. Au printemps, nous évoquions l'arrivée en France de faux billets de 20 euros qu'il était possible d'acheter par lot de cent pour une dizaine d'euros. Sur ces coupures, on peut clairement lire qu'il s'agit de "movie money", des billets destinés au tournage de film, tour de magie et qui ont une vocation purement récréative ou d'accessoire de cinéma.

Boulangeries, supérettes et restauration rapide ciblées

Certaines personnes les ont utilisés pour réaliser des achats, profitant des commerces où il peut avoir de longues files d'attente comme les boulangeries, supérettes ou restauration rapide. Les escrocs espèrent ainsi que les victimes ne feront pas attention aux billets, lorsqu'on les tient dans les doigts quelques secondes sans y prêter attention, il est possible de se faire avoir. Il suffit pourtant d'observer le billet l'espace d'un instant pour découvrir qu'il s'agit d'un faux. Dessus, il est clairement indiqué "Movie Money", argent pour film, ainsi que "this is not legal. It is to be used for motion props only","Il n'est pas légal, il est utilisé comme accessoire seulement". Sous la mention euro, on voit également le terme "PROP", "accessoire", et non "EYPΩ", euro écrit en grec. De même, filigranes et bande holographique ne sont que de pâles imitations. Depuis que le phénomène a été médiatisé, certains commerçants font plus attention aux billets de 20 euros.

De nouveaux billets

Néanmoins, de nouvelles fausses coupures viennent de faire leur apparition depuis quelques semaines. On retrouve désormais des billets de 5, 10, 50, 100 et 200 euros, en plus de ceux de 20, tous estampillés "Movie Money". Ils sont une nouvelle fois vendus via des sites en ligne hébergés en Asie et qu'importe la valeur affichée sur ces faux billets, comme ceux de 20 euros, ils se négocient autour de 10 euros la liasse de cent. Bref, s'il fallait jusqu'à présent se méfier des billets de 20 euros, désormais, aucune coupure n'est épargnée par cette pratique.

à lire également
De nouveaux faux billets de 20 et 50 euros circulent à Lyon depuis quelques mois. Comment reconnaître cette fausse monnaie qui peut s'acheter facilement sur Internet à moins de dix euros les cent billets ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut