faits divers

Lyon 8 : interpellation des braqueurs présumés du camion de cigarettes

Cinq hommes ont été interpellés par la police judiciaire cette semaine, soupçonnés d'avoir participé en mars dernier au braquage d'un camion de livraison de cigarettes et à la séquestration du buraliste dans le 8e arrondissement de Lyon.

Le 27 mars dernier, un camion de livraison de cigarettes avait été braqué au petit matin route de Vienne, dans le 8e arrondissement de Lyon. Plusieurs hommes, armés entre autres d'une gazeuse, avaient menacé les deux livreurs et séquestré le buraliste dans sa boutique. Le camion avait ensuite été retrouvé, pillé. D'après le Progrès, les 440 cartons de cigarettes estimés à 800 000 euros volés ont été retrouvés. Cinq des braqueurs présumés ont été interpellés cette semaine, parmi lesquels quatre ont été mis en examen ce vendredi pour vol avec arme en bande organisée, séquestration et association de malfaiteurs. Le cinquième a été placé sous contrôle judiciaire. Tous sont originaires du quartier, connu pour son trafic de stupéfiants.

1 commentaire
  1. Zone de non droit ! - 6 juillet 2019

    Une phrase de conclusion en guise de résumé : "tous sont originaires du quartier, connu pour son trafic de stupéfiants"...
    La route de Vienne que ce soit dans sa partie 8e ou 7e est aux mains des trafiquants car les "autorités" ont abandonné cette zone. Voilà ce qui reste dans l'esprit.
    Les politiques fanfaronnent quand il y a des morts, pour lâcher des promesses électorales. ils viennent même dans ces rues. Quelle aventure... pour eux !
    Police, Etat et Politiques locaux, plus graves qu'incompétents, sont COUPABLES de complicité dans ces trafics, délits et crimes. C'est ça la vérité. Coupable de regarder ailleurs, de laisser faire, de ne rien faire.
    Il est inadmissible de voir qu'au 116 de la route de Vienne, en plein après-midi, un dealers assis sur une chaise se roule un joint XXL aux yeux de tous, dont les conducteurs et leur passagers qui attendent juste devant au feu rouge. Sans être policier, le constat est simple.
    Il est tout aussi inadmissible de voir une bande amie ou rivale tenir de la même façon le pavé devant le magasin franprix Route de Vienne/avenue Berthelot, installant également leur chaise à 2 mètres de la porte du magasin.
    Ici aussi le magasin Franprix est coupable, acheté, ou racketté. Mais surtout coupable.
    Inadmissible également, le dealer qui stationne toute la nuit rue de Cronstadt pour vendre sa came aux clients de la boîte de nuit. Sac à dos bien rempli...

    Le maire de Lyon, ancien ministre, fait preuve de toute son incompétence. Et que fait la Police?
    A force de laisser le champ libre, le quartier est une zone de non droit ou le banditisme se concentre.
    Et ce ne sont pas de nouvelles construction qui le fera partir. Il est en position de force, armé et financièrement solide et les clients savent où les trouver. La partie est très mal engagée.

    Merci les politiques d'avoir fait tomber un quartier de l'hyper centre dans la plus terrible des banlieues ! Dur à faire mais vous l'avez fait ! Avec un peu de volonté vous pourrez recommencer pour 6 ans...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut