Lyon 4e : une maison du XIXe rasée pour un nouveau projet immobilier

Le collectif "La Croix-Rousse n'est pas à vendre" dénonce un nouveau projet immobilier rue Hénon, au sacrifice d'une petite maison du XIXe siècle.

"Un gâchis". C'est le mot utilisé par le collectif "La Croix-Rousse n'est pas à vendre" pour décrire la construction d'un nouvel immeuble rue Hénon, à deux pas de la grand-rue de la Croix-Rousse, dans le 4e arrondissement de Lyon. Depuis 1989, le collectif tente de défendre "l'identité croix-roussienne" face aux projets immobiliers qui se multiplient sur le plateau de la Croix-Rousse.

Pour ce nouvel immeuble rue Hénon, il a fallu raser une petite maison du XIXe siècle et faire de l'ombre à l'église Saint-Denis, inscrite depuis 1986 au titre des monuments historiques.  "Les nouvelles constructions sont grises, uniformes [...] sans charme, rompant ainsi avec toute la diversité architecturale de notre beau quartier", s'indigne le collectif.

Au-delà du problème esthétique, les Croix-Roussiens accusent ces nouveaux programmes immobiliers de favoriser la gentrification de leur quartier, en proposant des prix particulièrement élevés. Pour loger dans ce nouvel immeuble, il faudra débourser 226 000 euros pour un T1, et 708 000 euros pour un T4, indique Le Progrès.

Le collectif pointe également du doigt la passivité des élus locaux face à cette défiguration du plateau : "Ils ont pourtant eu la possibilité de bloquer un tel gâchis : la ville de Lyon pouvait surseoir à statuer sur ce permis en attendant que le nouveau PLU-H soit adopté, et le nouveau PLU-H aurait pu prévoir une réelle protection du quartier de la grande rue de la Croix-Rousse." Le nouveau PLU-H, adopté le 18 juin dernier, protège 52 bâtiments sur le 4e arrondissement, soit 39 de plus que le précédent PLU-H. Trop tard pour la petite maison rasée rue Hénon, qui laissera la place à ce nouvel immeuble annoncé pour 2021.

à lire également
2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 1 août 2019

    Ce nouvel immeuble ne sera probablement pas aux normes passives, ce qui veut dire que les "payeurs" vont acheter un bien "neuf" mais déjà dépassé techniquement (pas adapté aux impératifs d'économie drastique d'énergie).
    Les pauvres, ils vont payer cher ! 😀

  2. Alex K - 2 août 2019

    Vous semblez oublier que derrière ce projet immobilier, il y a également un propriétaire de la maison, qui a accepté de la vendre, tout comme les 4 garages adjacents, pour une coquette somme et qui a donc permis par cette vente la réalisation de ce projet.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut