Avec l’évolution de la population étudiante à Lyon, les locations meublées non professionnelles sont un choix sans risque © Tim Douet

Loire : un étudiant menace de se défenestrer à Saint-Etienne

Un étudiant du lycée Jean-Monnet de Saint-Etienne, près de Lyon, a menacé de sauter par la fenêtre ce vendredi 22 janvier. Depuis janvier, les tentatives de suicide se multiplient.

Nouvelle tentative de suicide près de Lyon. Un étudiant en BTS au lycée Jean-Monnet de Saint-Etienne a tenté de se défenestrer ce vendredi 22 janvier. D'après les informations du Progrès, le jeune homme de 19 ans aurait soudainement crié "Je vais sauter !" alors que sa classe changeait de salle entre deux cours. Le drame a été évité de justesse grâce à son professeur et ses camarades de classe qui l'ont empêché d'aller plus loin. D'après le proviseur du lycée, l'étudiant a été pris en charge et se porte bien. Une cellule psychologique sera mise en place au lycée dès lundi matin.

Troisième tentative de suicide ce mois-ci dans l'académie de Lyon

Si l'on ignore les motivations exactes du jeune homme, les faits font tristement écho aux deux récentes tentatives de suicide de deux étudiants lyonnais. Le 8 janvier, un jeune homme s'était défenestré depuis sa résidence universitaire du campus de la Doua. Quelques jours plus tard, une étudiants avait tenté de l'imiter dans sa résidence universitaire du 5e arrondissement de Lyon, retenue à temps par ses camarades.

Lire aussi : Etudiants à Lyon au temps du coronavirus : "ça ne m'étonne pas ces tentatives de suicide"

Les étudiants mobilisés pour réclamer la réouverture des facs

Les étudiants étaient justement dans la rue ce jeudi 21 janvier pour tirer la sonnette d'alarme (lire ici). Seuls dans leur chambre universitaire depuis bientôt un an, privés de la présence rassurante d'un professeur et de contacts avec leurs proches, les étudiants craquent. Ils réclament une réelle prise de conscience de la gravité de leur situation de la part du gouvernement, et des réponses concrètes avant d'autres drames. En réaction à ces mobilisations dans plusieurs grandes villes françaises, Emmanuel Macron a annoncé un retour progressif dans les universités dès la semaine prochaine pour les étudiants de première année. Les autres devraient suivre, si la situation sanitaire le permet. Alors que la menace d'un 3e confinement plane sur la France, rien n'est moins sûr.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut