météo ciel nuage soleil pluie
Gare de la Part-Dieu © lyon © Tim Douet

Ligne ferroviaire Lyon-Bordeaux : Railcoop peut désormais obtenir la licence ferroviaire voyageurs

La coopérative Railcoop a publié un communiqué le 4 mars. Elle annonce avoir atteint le capital social suffisant pour obtenir la licence ferroviaire voyageurs, une étape clef pour l’ouverture d’une ligne Lyon-Bordeaux en 2022.

Les choses avancent pour la future ligne Lyon-Bordeaux de Railcoop. Cette coopérative qui réunit plus de 6000 sociétaires, citoyens, entreprises, collectivités, a annoncé, début mars, avoir atteint le capital social suffisant pour obtenir la licence ferroviaire voyageurs.

Cette licence, indispensable pour exercer sur le réseau ferroviaire une activité de transport de voyageurs ou de marchandise, ne peut être obtenu que par une structure capable "de faire face à ses obligations réelles et potentielles, évaluées sur la base d’hypothèses réalistes pour une période de 12 mois". Avec 1,5 million de capital souscrit, l’objectif est rempli.

Une étape importante pour la coopérative qui souhaite ouvrir sa ligne Lyon-Bordeaux en juin 2022. Elle devrait desservir Libourne, Périgueux, Limoges, Saint-Sulpice-Laurière, Guéret, Montluçon, Gannat, Saint-Germain-des-Fossés et Roanne en 6h47. Railcoop doit désormais déposer son dossier auprès du ministère en charge des transports et obtenir son certificat de sécurité ferroviaire.

Par ailleurs, la société a d’ores et déjà notifié à l’Autorité de Régulation des Transports deux autres lignes pour 2023, Lyon Part Dieu-Thionville (via Mâcon, Chalon-sur-Saône, Beaune, Dijon, Culmont-Chalindrey, Neufchâteau, Toul, Nancy et Metz) et Toulouse-Rennes.

1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - ven 12 Mar 21 à 10 h 38

    Une étape, qui sait, vers l'appropriation par les citoyens, des moyens de production, de vie, puisque passer par un Etat est un échec.
    🙂

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut