Da Passano Jean-Luc

“Les travaux de Teo débuteront après ceux de Fourvière”

A l'occasion du début des travaux du tunnel de Fourvière, Jean-Luc Da Passano, le vice-président du Grand Lyon chargé des grands ouvrages et des grandes infrastructures, a accepté de répondre à quelques questions.

Lyon Capitale : Quels sont les plus gros changements qui vont être mis en œuvre dans le tunnel de Fourvière ?
Jean-Luc Da Passano : Tout d’abord, nous allons renforcer le système de la ventilation de désenfumage, en installant des trappes de désenfumage commandées à distance et en initiant un système de ventilation performant. Ensuite, nous allons favoriser l’évacuation des usagers et améliorer la détection d’un départ de feu. Des portes coupe-feu plus résistantes seront mises en place ainsi que des installations de colonnes sèches. Les issues de secours seront plus visibles et accessibles à tous, même aux personnes à mobilité réduite (PMR). Enfin, nous allons initier un réseau d’assainissement sous la chaussée pour contrôler l’évacuation des liquides. Le tout encadré par un budget de 38 millions d’euros TTC.

Combien de temps ces travaux vont-ils durer ?
13 mois, jusqu’au 31 octobre 2015. Le tunnel de Fourvière sera fermé pendant 181 nuits, de 21h à 6h du matin. Nous couperons la circulation pendant certains week-ends, vacances scolaires normalement exclues.

Les prochains travaux concernent les tunnels du boulevard périphérique nord de Lyon (BPNL, plus connu sous le nom de Teo). Que pouvez-vous nous dire dessus ?
Un appel d’offres sous forme de partenariat public-privé (PPP) a été lancé et nous choisirons l’entreprise qui effectuera les travaux lors du prochain conseil communal. Ils commenceront à la fin des actuels travaux du tunnel de Fourvière. Nous allons impacter sur la ventilation, le durcissement des systèmes électriques et de signalisation, le creusement d’inter-tubes et la réfection des matériaux de parement. En effet, ces derniers ont été jugés pas assez résistants face aux risques d’incendies.

à lire également
Avec l'arrivée des jours plus froids, les démarcheurs se font parfois insistants pour vendre des travaux de rénovation énergétique. La préfecture d'Auvergne-Rhône-Alpes publie des avertissements pour éviter les fraudes et abus. 
3 commentaires
  1. gédu - 10 octobre 2014

    Ces fermetures régulières prouvent que la continuité autoroutière existe déjà à l'Est par la A46 et la A432.Il n'y a donc pas nécessité d'un autre contournement .Il existe déjà, c'est donc seulement le manque de volonté ,ou de courage politique qui fait que l'Etat ne déclasse pas cette autoroute, et empêche la réalisation d' un boulevard urbain réservé aux lyonnais et agglo!!!'' Quand est-ce que nos élus lyonnais se mobiliserons suffisamment pour obliger Paris et l'Etat de bouger?????

  2. Pierrot - 11 octobre 2014

    'prouvent que la continuité autoroutière existe'... c'est vite dit... ils s'arrangent pour ne pas fermer le tunnel de fourvière pendant les vacances scolaires, c'est bien signe que le contournement n'est pas si performant que ça... Allez faire un tour sur ce contournement un jour de fermeture du tunnel....

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut