Les têtes de méduse Versace étaient contrefaites

78 529 draps de bain estampillés de la célèbre tête de méduse de Versace ont récemment été saisies dans un entrepôt de la banlieue lyonnaise. Selon la direction générale des douanes et des droits indirects, "il ne s'agit pas d'un record mais d'une saisie extrêmement importante en France". La valeur est estimée à plus de 22 millions d'euros. Deux personnes ont été arrêtées, l'un de nationalité française, l'autre de nationalité algérienne. Le propriétaire de l'entrepôt a reconnu avoir fait fabriquer les produits en Espagne, d'où ils étaient acheminés par camion. Les serviettes à l'effigie de la célèbre Gorgone étaient destinées à arroser le milieu forain de l'agglomération.

Dans un second entrepôt, les enquêteurs ont mis la main sur 430 kilos de cigarettes que certains petits commerces et épiceries lyonnais peu scrupuleux auraient revendu sous le manteau. Les suites judiciaires de cette affaire ont été confiées à la section de recherche de la gendarmerie de Lyon et au service national de douane judiciaire. En bande organisée, les prévenus encourent jusqu'à 10 ans de prison et le remboursement de 5 fois le prix des produits contrefaits.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut