Vélo à Lyon
©Tim Douet

Les règles à respecter à vélo à Lyon et celles qui n’existent pas

Depuis le 20 mars, les policiers surveillent davantage les cyclistes. Pour l'instant, si c'est la pédagogie qui prime, des contraventions pourront tomber. Quelles sont les règles à respecter, et celles qui n’existent pas malgré les idées reçues.

Les policiers ont commencé à contrôler les cyclistes dans les rues de Lyon, dans le cadre d'une grande opération lancée le 20 mars (lire ici). Dans un premier temps, ces contrôles se veulent pédagogiques : "Après ces actions de prévention, des actions de verbalisation des cyclistes avec alternatives aux poursuites seront organisées puis des opérations de verbalisation qui donneront lieu à des convocations devant le tribunal de police", précise-t-on du côté de la direction départementale de la Sécurité publique du Rhône. Néanmoins, tout le monde ne connait pas les règles à respecter, y compris parfois certains policiers. Voici une liste avec des règles qui existent et d'autres qui ne sont que des idées reçues.

Passer au feu rouge ?

Cela dépend de la situation - il est interdit aux cyclistes de passer au feu rouge, ceux qui ne s'arrêtent pas risquent une amende de 135 euros. Néanmoins, certains feux possèdent un panneau en forme de triangle avec la pointe en bas et un vélo jaune à l'intérieur qui surmonte une flèche. Si ce panneau est présent, les cyclistes peuvent passer en respectant la direction indiquée par la flèche.

Rouler sur les trottoirs (hors aménagement cyclable) ?

C'est interdit - Les cyclistes s'exposent à une amende de 135 euros. Néanmoins, ils peuvent marcher en tenant leur vélo sur le trottoirs. Une exception, les enfants de moins de 8 ans peuvent rouler sur les trottoirs.

Prendre les sens interdits

Cela dépend de la situation - certains sens interdits sont des doubles sens cyclables. Un panneau carré bleu avec deux flèches dont l'une avec un vélo les signale. Les cyclistes peuvent ainsi les prendre tout en faisant attention aux voitures qui arrivent en face (et qui sont parfois surprises alors que les vélos sont dans leur bon droit). Pour les sens interdits non signalés comme double sens cyclable, les cyclistes risquent 135 euros d'amende.

Phares, freins, sonnettes, catadioptres ?

Il faut tout, mais - un vélo doit avoir en permanence, un catadioptre arrière (système qui renvoie la lumière), un sur le côté, un blanc à l'avant et des catadioptres oranges sur les pédales. Il doit également posséder une sonnette (ou un avertisseur sonore), ainsi que "deux dispositifs de freinage efficaces". Pour les phares avant et arrière, ils sont obligatoires la nuit où lorsque la visibilité est insuffisante. En plein juillet sous un soleil de plomb à 12 heures, les phares ne sont donc pas obligatoires. En cas de non-respect de ces règles, l'amende peut monter à 33 euros.

Rouler avec des écouteurs ou manipuler son téléphone ?

C'est interdit - et ça peut coûter cher : 135 euros. Casques, écouteurs, kit mains libres, téléphone portable... la loi est claire, rien dans les oreilles.

Emprunter obligatoirement les aménagements cyclables ?

Cela dépend de la situation - l'article R431-9 du Code de la route stipule : "l’obligation d’emprunter les bandes ou pistes cyclables est instituée par l’autorité investie du pouvoir de police". Ainsi, s'il y a un panneau rond avec un pictogramme vélo, il est obligatoire de prendre l'aménagement. Si le panneau est carré, aucune obligation.

Porter un casque ?

Cela dépend - le casque à vélo n'est pas obligatoire, en ville comme à la campagne pour toute personne de plus de 12 ans. Seuls les enfants de moins de 12 ans doivent porter un casque. Si ce n'est pas le cas, l'adulte qui l'accompagne encourt une amende de 135 euros.

Porter un Gilet jaune en ville ?

Aucune obligation en ville - il n'est absolument obligatoire de porter un gilet jaune en ville à vélo, de jour comme de nuit. Le gilet jaune est obligatoire en dehors des agglomérations, la nuit ou quand la visibilité n'est pas suffisante (tunnel...).

Risquer de perdre des points ?

Les infractions commises à vélo ne peuvent entraîner de perte de point sur le permis de conduire, mais seulement des amendes, même lorsque l'on roule en état d'ivresse (135 euros).

à lire également
11 commentaires
  1. alexbreuil - 21 mars 2019

    Je crois bien que le scooter est en infraction sur la photo !

    1. cocoy - 22 mars 2019

      Bien vu alexbreuil 😉

      Par contre (et je n'ai rien contre les trottinettes) faudra qu'on m'explique comment Lyon peut autoriser et laisser des sociétés privées, proposer des trottinettes en circulation alors qu'à date, la législation INTERDIT leur utilisation sur les voies publiques. On marche sur la tête.

  2. Galapiat - 22 mars 2019

    Cocoy:::petites enveloppes aux amis ?spécificité de certains.

  3. raslebol69 - 22 mars 2019

    "les enfants de moins de 8 ans peuvent rouler sur les trottoirs" mais avec un casque et c'est sous la responsabilité des parents.

  4. raslebol69 - 22 mars 2019

    "Pour les phares avant et arrière, ils sont obligatoires la nuit où lorsque la visibilité est insuffisante", il est temps que cette loi soit appliquée à Lyon la nuit

    1. Abolition_de_la_monnaie - 22 mars 2019

      En ville, là où c'est sur-éclairé, c'est totalement inutile, surtout sur les pistes cyclables.
      Mais ça fait marcher le commerce...

      1. MJL69 - 22 mars 2019

        Mais vous ne pouvez pas à Lyon faire un trajet complet sans quitter de temps à autres une piste cyclable. Les éclairages la nuit sont donc non seulement obligatoires, mais surtout très utiles pour la sécurité des cyclistes..

        1. Abolition_de_la_monnaie - 22 mars 2019

          C'est vrai, les pistes cyclables à Lyon sont insuffisantes pour se déplacer en sécurité.
          Et le principal danger vient des automobiles, comme d'habitude.
          Reste à savoir combien de vélos ont des catadioptres blancs à l'avant ! :o)
          Si ça, ce n'est pas une mesure pour les marchands...

      2. Bernard Girard - 22 mars 2019

        "Mais ça fait marcher le commerce ..." ?
        Euh, vous avez déjà vu un vélo vendu moins cher parce que sans aucun feu ? Moi pas... 🙂
        Mais j'ai peut être mal regardé.

  5. Mgx - 23 mars 2019

    Et les amendes pour les piétons qui marchent sereinement sur les pistes cyclables, accompagnés d'enfants ou même avec des poussettes, notamment lorsque le trottoir est à côté, c'est pour quand ?

  6. Relou59 - 23 mars 2019

    Toute façon faut sanctionner ces écolos!!! Laissons tranquilles les voyous avec de simples rappels à la loi ou des avertissements et attaquons nous aux cyclistes! Le sens des priorités et du fric facile!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut