" Les journaux papier ont encore de l'avenir "

Si les inquiétudes demeurent concernant la durée de vie des journaux papier, quelques grands projets colorent le ciel médiatique, un peu gris, confortent les diffuseurs de presse dans l'idée que " les journaux papier ont encore de l'avenir "  : après l'installation d'une grosse imprimerie en avril dernier à Gallargues, près de Nîmes, Le Figaro lancera, en 2009, une nouvelle imprimerie vers Roissy pour 70 millions d'euros. " En 2008, il y a aussi eu l'arrivée de plusieurs magazines, comme GQ ou Femmes et l'hebdomadaire Vendredi, précise Jean-Louis Marcel, le président de l'UNDP du Rhône. Il y a encore des gens qui croient au papier, comme Lyon Capitale en local. C'est rassurant". A Lyon, sur 3 600 titres vendus en moyenne, une dizaine seulement sont lyonno-lyonnais.

Les mags en hausse de 3,5 % d'ici 2012

Selon une étude de PriceWaterhouseCoopers publiée mardi 21 octobre, la presse magazine mondiale devrait se développer de 3,5 % dans le monde d'ici 2012, pour atteindre une valeur de 95 milliards d'euros. 'L'érosion de la diffusion, le plafonnement des recettes publicitaires et l'émergence de nouveaux médias sont autant de facteurs qui expliquent la faible croissance de secteur de la presse magazine dans le monde', indique cette étude dévoilée à l'occasion d'un débat organisé par l'Association pour la promotion de la presse magazine (APPM).

Sur les 560 diffuseurs de presse du Rhône, huit ont mis la clé sous la porte cette année. Pour pallier à ces " absences ", l'UNDP essaie d'implanter des rayons presse dans les bars.

> A venir

XVIe Congrès de la Presse, organisé par la Fédération nationale de la presse française, du 19 au 21 novembre, à Lyon.

à lire également
les 10 ans des Potins d'Angele
L'hebdomadaire satirique lyonnais, Les Potins d'Angèle, est pour la dernière fois en kiosques ce jeudi. Le journal mélangeait caricatures et articles. Il était apprécié au sein du microcosme politique à Lyon.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut