Comparaison satellite entre août 2021 et août 2022 de l’état de sécheresse dans la région lyonnaise. (Crédit Météo France)

Les images satellites saisissantes de la sécheresse vue du ciel à Lyon

Jeudi 11 août, Météo France a partagé des images impressionnantes de la sécheresse vue du ciel dans la région lyonnaise. Le parallèle avec le mois d’août 2021 est saisissant. 

Si certains doutaient encore de la gravité de l’épisode de sécheresse qui touche actuellement la région lyonnaise, ces images devraient leur en faire prendre conscience. Jeudi 11 août, Météo France a partagé deux photos satellites mettant en parallèle l’état du territoire le 10 août 2021 et le 10 août 2022. 

Sur le premier cliché, on distingue quelques traces de marrons, synonymes d’absence de végétation, éparpillées au milieu d’espaces très verts. Sur le second, la verdure a presque complètement disparu, illustrant bien l’état de sécheresse avancé dans lequel se trouve actuellement le territoire. Selon Météo France, cette visualisation satellite "permet d'appréhender l'empreinte au sol des zones forestières". Sur la droite de l’image du 10 août 2022 on distingue même les fumées des feux de forêt en cours dans le Jura, à la frontière de l’Ain et qui ont déjà ravagé 600 hectares. 

Les 2/3 du Rhône en crise sécheresse

Depuis le mercredi 10 août, les 2/3 du département du Rhône sont placés en situation de crise sécheresse en raison du manque de précipitations et de nombreuses mesures restreignant l’usage de l’eau ont été prises pour préserver la ressource. "Dans le Rhône, l’impact sur les cours d’eau et leurs nappes d’accompagnement est exceptionnellement préoccupant en raison de l’absence de précipitations depuis plus de 5 mois. Alors que la situation se dégrade de semaine en semaine, les tendances météo ne laissent pas présager une amélioration rapide", expliquait mardi 9 août la préfecture du Rhône. 

Lire aussi : 

Pour Pierre Athanaze, le vice-président de la collectivité chargé de l’environnement, la situation en est même "catastrophique" dans la Métropole de Lyon, alors que les scientifiques s’accordent pour dire que la canicule et la sécheresse sont des conséquences directes du réchauffement climatique, les émissions de gaz à effet de serre augmentant à la fois leur intensité, leur durée et leur fréquence. Selon l’élu écologiste, la biodiversité est actuellement en grande souffrance en raison des fortes chaleurs et de la sécheresse. 

Une situation constatée un peu partout à travers le territoire national, qui est entièrement touché par la sécheresse, comme le montre cet autre cliché partagé par Météo France.

Lire aussi : 

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut