Gilets jaunes périphérique nord (DR)

Les Gilets jaunes de retour sur le périph' nord mais peu nombreux à Lyon

Si l'acte 31 a été marqué par une faible mobilisation et les perturbations orageuses à Lyon, un petit groupe a bloqué le tunnel Téo.

L'acte devait marquait un retour aux sources du mouvement lyonnais. Quelques dizaines de Gilets jaunes ont bloqué l'accès au tunnel Est-Ouet (Téo) du boulevard périphérique nord lyonnais (BPNL) ce samedi. "Les groupes Gilets jaunes après avoir repris le péage Téo et Croix-Luiset de 11h00 à 12h30, ont laissé le soin aux forces de l'ordre de bloquer l'autoroute", dit le groupe par voie de communiqué. Ils ont été évacués dans l'après-midi.

Reste que la mobilisation continue de fléchir à Lyon, comme depuis plusieurs semaines. Quelques centaines, voire dizaines de manifestants, guère plus. D'autant que l'orage de ce samedi n'a pas arrangé les choses. Comme la Marche des fiertés LGBTI, il n'a pu défiler. Les Gilets jaunes n'étaient qu'une trentaine place Bellecour. Une petite cinquantaine de militants a par ailleurs investi le centre commercial de la Part-Dieu en fin d'après-midi, avant d'être évacués, là aussi dans le calme.

Aucune interpellation n'a été effectuée ce samedi, dans le cadre de ces manifestations à Lyon.

à lire également
Un homme de 22 ans a été arrêté mardi matin à Lyon. Il est soupçonné d'avoir commis d'importantes dégradations, rue Victor Hugo à Lyon, sur des banques à l'aide d'un tour de bouche d'égout le 7 mars 2020, lors de l'acte 69 des Gilets Jaunes. Il a reconnu les faits, justifiant ses actes par une démarche revendicative.
Faire défiler vers le haut