Caméra de surveillance urbaine, à Lyon, en 2007 © Fred Dufour / AFP

Les amendes via caméra arrivent à Lyon : rues et infractions concernées

La ville de Lyon va mettre en place la vidéo verbalisation sur une partie du secteur presqu'île. Quelles sont les rues concernées, les infractions verbalisées, ou bien encore le mode de fonctionnement de ce système qui permet de distribuer des amendes en regardant les caméras de vidéo surveillance ?

Lyon va se mettre à l'heure de la vidéo verbalisation. Dans un projet de délibération au conseil municipal, que nous avons pu nous procurer comme nos confrères du Progrès, la ville détaille les contours de cette future expérimentation qui devrait être votée le 23 septembre, pour une mise en place d'ici ces prochaines semaines.

Les rues concernées

Concrètement, grâce à ses caméras déjà installées, la ville de Lyon va déployer la vidéo verbalisation sur plusieurs voies en Presqu'île :

  • rue de Brest
  • rue Paul Chenavard
  • rue Edouard Herriot
  • rue Gasparin
  • place des Jacobins
  • rue de la République
  • place des Terreaux
  • rue Emile Zola

Des contraventions qui arriveront par courrier

La vidéo verbalisation sera effectuée par des agents assermentés de la police municipale depuis le PC Sécurité. Ils pourront ainsi relever à distance les infractions par le biais des caméras de vidéo protection, puis dresseront un procès-verbal par voie dématérialisée en renseignant la plaque d'immatriculation du véhicule concerné. Quelques jours plus tard, le titulaire du certificat d'immatriculation recevra l'avis de contravention directement à son domicile par courrier. Les images de vidéosurveillances seront stockées 45 jours, avant d'être effacée.

De 6 heures à minuit avant des évolutions

Le PC Sécurité fonctionne sept jour sur sept de 6 heures à minuit du lundi au samedi et de 6h à 20h les dimanches et jours fériés. En dehors de ces horaires, le PC bascule sous la surveillance de la police nationale qui ne s'occupera pas de la vidéo verbalisation. Néanmoins, Jean-Yves Sécheresse, adjoint à la ville de Lyon en charge de la sécurité précise : "Dans un premier temps, nous verrons avec les policiers municipaux pour allonger le fonctionnement du PC Sécurité, notamment grâce aux heures supplémentaires. Il y a également quinze nouveaux postes en plus en 2019, pareil en 2020. Nous allons donc aller vers une extension du PC".

Les infractions relevées

Les infractions relevées seront celles liées au code de la route comme le stationnement gênant, non respect d'un aménagement cyclable par un véhicule, chevauchement d'un sas vélo, voiture garée sur le trottoir, en double file, circulant à contre-sens, sur les voies de bus... Il s'agira principalement d'infractions punies par des contraventions de 4e classe, soit 135 euros d'amende.

Quel avenir après l'expérimentation ?

Dans un an, un bilan sera réalisé par la ville de Lyon avec l'ensemble des acteurs concernés par l'expérimentation. "On aura la possibilité de continuer la vidéo verbalisation, voire de l’étendre ailleurs", précise Jean-Yves Sécheresse, "C'est un test, mais si par exemple, les associations de cyclistes nous indiquent des points où des voitures stationnent régulièrement sur les aménagements vélo, on pourra ouvrir ces secteurs à la vidéo verbalisation après cette première expérimentation". En attendant, les Lyonnais seront prochainement informés de la mise en place de ce test via des panneaux d'information où il sera stipulé : "Espace sous vidéo protection - Vidéo verbalisation".

à lire également
Suite à la multiplication des nuisances en Presqu’île de Lyon, notamment les nuits de week-end, la vidéo-verbalisation a été lancée depuis le 27 septembre 2019. Six semaines plus tard, le premier bilan est globalement positif.
4 commentaires
  1. raccoon - 11 septembre 2019

    je suis pas fan de la vidéo surveillance mais si au moins elle servait à appliquer le code de la route (surtout les stationnement gênant et dangereux), les policiers municipaux ont aussi des yeux! il peuvent faire leur boulot aussi (si ils ne le font pas c'est parce que ont leur dit ne pas mettre d’amende)

  2. djela - 11 septembre 2019

    les caméras semblent évidemment fonctionner quand il s'agit de mettre des PV plutôt que de retrouver des délinquants. Je me suis fait vandaliser ma voiture en presqu'île, à proximité d'une caméra, mais "rien n'a été constaté" m'ont indiqué les policiers du commissariat...

  3. patnoy69@gmail.com - 11 septembre 2019

    Mais quel scandale !!! En plus des prix enormes pour le stationnement...vivement les élections...en espérant que le prochain ne nous prendra pas pour des machines à sou !!!!! Mais j ai peu d espoir sur ce sujet.....

  4. ifoyaka - 11 septembre 2019

    ça permettra de mettre un peu d'ordre sur le sans géne mais les livreurs vont pas ètre à la noce.Cela permettra aussi de voir des véhicules faussement immatriculé et l'amende chez le père noel

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut