Légion d’honneur : qui sont les Lyonnais récompensés au 1er janvier ?

Une quinzaine de personnalités lyonnaises a été récompensée dans la promotion du 1er janvier 2019 de la Légion d’honneur.

La liste des derniers nommés ou promus dans les rangs de la Légion d’honneur compte son lot de personnalités lyonnaises. Parmi les 431 membres de la promotion du 1er janvier (une des deux promotions civiles annuelles avec celle du 14 juillet), une quinzaine habitent ou sont originaires de Lyon et sa région. Marie-Danièle Campion, rectrice de l’académie de Lyon et de la région Auvergne-Rhône-Alpes et Régis Fraisse, président de la cour administrative d’appel de Lyon, ont été promus au grade d’officier. Marin Sauvajon, un étudiant de Sciences Po Lyon qui avait été violemment agressé en novembre 2016 après avoir pris la défense d’un couple victime d’insultes, a été élevé à la dignité de chevalier. Il a bénéficié pour cela d’une nomination exceptionnelle, n’ayant pas à son actif les vingt ans d’activité normalement requis.

Ont également été nommés chevaliers : Gilberte Nallit, qui s’est engagée avec son mari dans la Résistance lyonnaise puis au sein d’associations mémorielles ; Barbara Breuil, vice-présidente du conseil régional des notaires de la cour d’appel de Lyon et notaire à la résidence de Ceyzériat ; Laurence Junod-Fanget, avocate au barreau de Lyon et ancienne bâtonnière ; Bertrand Kaiser, colonel de sapeurs-pompiers, directeur départemental et métropolitain adjoint du service d’incendie et de secours du Rhône ; Laure Saint-Raymond, professeure  de mathématiques à l’École normale supérieure de Lyon et membre de l’Académie des sciences ; Stéphane Bern, animateur de télévision né à Lyon ; Olivier Faugère, directeur de l’École nationale des services vétérinaires, implantée sur le campus vétérinaire de Lyon VetAgro Sup à Marcy-l’Etoile ; Dominique Legrand, directrice de l’Établissement français du sang Auvergne-Rhône-Alpes (basé à Décines) ; Blanche Boulet, ancienne secouriste pendant le débarquement en Normandie de 1944 et œuvrant pour le devoir de mémoire à Marcy-l’Etoile ; Jean-Luc Logel, chef d’entreprise et président du cluster d’entreprises de défense Eden (basé à Lyon) ; Brigitte Scappaticci, conjoint collaborateur dans une entreprise d’électricité à Irigny ; Nicole Bouin, conseillère pédagogique et formatrice à Lyon, spécialiste en sciences de l’éducation ; Françoise Le Mort, directrice de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux (une fédération de recherche spécialisée dans l’étude des sociétés anciennes liée à l’Université Lyon 2) ; et Joseph Giroud, vice-président de la chambre d’agriculture du Rhône.

Ils rejoignent un corps de 92 000 membres, récompensés pour leurs « mérites éminents au service de la nation ». Remise au nom du chef de l’État, la Légion d’honneur a été créée par Napoléon Bonaparte en 1802 et constitue la plus élevée des distinctions françaises.

1 commentaire
  1. Galapiat - 3 janvier 2019

    Légion D'honneur de Marin amplement méritée , malheureusement la distinction est dévoyée par son attribution à des personnes qui n'ont rien de citoyens , ayant éminemment servies la Nation.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut