Le violeur de Lyon 8e court toujours

L'homme arrêté début mai dans la Drôme n'est pas celui qui a violé plusieurs jeunes femmes en début d'année dans le 8e arrondissement lyonnais. Ainsi en ont conclu les tests ADN.

Typé maghrébin, agissant le plus souvent encagoulé, menaçant sa victime avec un couteau : le violeur de Tournon, interpellé début mai à Tain-l'Hermitage (lire ici), présentait des similitudes avec le serial violeur de Lyon 8e. Le Progrès s'en était fait l'écho, provoquant l'agacement des forces de police.

Finalement les tests ADN révèlent qu'il s'agit de deux individus différents, selon le Parquet. "Nous avions noté une différence : la voix. Celui arrêté dans la Drôme parlait avec un accent prononcé. Ce n'était pas du tout le cas du Lyonnais", nous confie un enquêteur. Le violeur de Lyon 8e court donc toujours.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut