Le Quick Villeurbanne va rester halal

L'expérimentation menée depuis novembre dernier a été couronnée de succès : le chiffre d'affaire a bondi de 30 %, depuis que le restaurant s'est spécialisé sur des menus adaptés aux pratiquants musulmans.

Bien sûr, en plein mois de ramadan, ce n'est pas la grosse affluence. Mais qu'on ne s'y trompe pas, l'introduction du halal au Quick de Villeurbanne, situé route de Genas, a été un gros succès. Des consommateurs musulmans affluent, venus de St-Etienne, Grenoble et même Montélimar, selon le responsable, Karim Bouzenada. Au total, le chiffre d'affaire de l'établissement a bondi de 30 %, depuis le 30 novembre, date du lancement de l'opération. Et l'effectif est passé de 18 à 42 salariés (beaucoup sont à temps partiel). "Il y avait un gros besoin", réalise Karim Bouzenada. Un gros besoin que l'enseigne a décelé, au vu de la consommation importante d'hamburger à base de poisson, licite selon le rite musulman.

"Quick a choisi les restaurants déficitaires qui auraient éventuellement dû fermer. Ce n'est donc pas une islamisation rampante mais simplement du capitalisme. Partout où l'expérience est menée, Quick est parvenu à siphonner la clientèle de fast-food musulmans et des kebabs aux alentours", analyse Fateh Kimouche, fondateur d'Al-Kanz, portail francophone. Cette initiative avait cependant provoqué une polémique, le 7 mars dernier, quand une cinquantaine de militants d'extrême droite s'étaient introduits dans le restaurant, cachés derrière des masques de cochons. "Ça tombait avant les élections", remarque Karim Bouzenada. Depuis, aucun incident n'est à déplorer.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut