Capture d’écran 2013-12-16 à 18.19.49
©Google Maps

Le meurtre mystérieux d'un riche octogénaire en Isère

Le corps sans vie de Michel Blanc a été retrouvé, ce samedi matin, à son domicile de la Mure, en Isère. Le procureur de Grenoble, Jean-Yves Coquillat qualifie cette affaire "d’extrêmement mystérieuse".

Il a été découvert, chez lui, par les gendarmes alertés par son aide ménagère, inquiète de ne pas avoir de nouvelles. Attaché par les pieds, l'homme a succombé à des "coups du très violents portés à la tête, explique le procureur contacté cet après-midi par Lyon Capitale. "Il aurait été torturé", ajoute-t-il. Le dernier signe de vie de la victime remonte à mercredi dernier.

Pas d'argent, ni de bijoux volés

Cet homme âgé de 89 ans, fortuné, "vivait seul et d'une manière extrêmement modeste" dans cette commune à proximité du parc du Vercors, nous précise le procureur. Selon les premiers éléments de l'enquête, un coffre fort n'a pas pû être ouvert : il fallait à la fois une clef et un code pour pouvoir y accéder. L'octogénaire aurait visiblement refusé de les donner.

Mais un détail interpelle le procureur. "Dans la maison, il y a avait de l'argent et des bijoux qui n'ont pas été volés. La ou les personnes qui ont commis cet acte sont repartis les mains bredouilles," s'interroge le magistrat.

Toutes les hypothèses sont pour le moment envisagées. L'enquête de flagrance de la gendarmerie se poursuit, notamment auprès du voisinage.

1 commentaire
  1. kristoffer - 3 janvier 2014

    Il existe des serrures horaires pour les coffres forts, ou des systèmes de retard d'ouverture, avec ces serrures, on pourra donner le code et le cambrioleur devra attendre plusieurs minutes voir des heures, ce qu'il ne fera jamais. Ces systèmes ont pour but de limiter les menaces contre non remise de codes

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut