Le Grand Lyon paré pour la grippe A

Le principe : à partir d'un scénario de départ - nombre d'employés absents dans le service pour cause de grippe H1N1 - chaque direction doit s'employer à gérer au mieux la crise.

Le Grand Lyon espère ainsi préparer le personnel face à la survenue d'une éventuelle pandémie. Et surtout " s'assurer que la maison tourne ", c'est-à-dire que le service public et le système de décision restent assurés dans de bonnes conditions. Pour ce faire, depuis plusieurs mois, le Grand Lyon a sorti les grands moyens : 700 000 masques préventifs achetés, une campagne d'information soutenue (affiches, vade-mecum, foire aux questions), des vaccins proposés gratuitement au personnel considéré comme prioritaire etc. " On ne cherche pas à paniquer qui que ce soit, mais si ça arrive on doit être capable de faire face ", déclare Jacky Darne, vice-président du Grand Lyon. " Sans y mettre de moyens démesurés ", précise-t-on.

Mais, les chiffres restent flous. Selon les vice-présidents chargés de la cellule de crise, Mireille Elmalan et Jacky Darne, le coût de cette opération de prévention s'élèverait à moins de 1 million d'euros.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut